Amoureux des vétérans : Nous polissons et réparons tout l’hiver dans le garage, pour que nous – les gens – nous soyons

Bojnice a de nouveau accueilli de vieilles voitures. Après une petite exposition, ils se sont lancés dans une balade amusante à travers les coins secrets de la Haute Nitra. Nous vous apportons une riche galerie de photos.

BOJNICE. Le premier week-end de juin, le cœur des amateurs de vieilles voitures bat à la Nitre. Après une pause de deux ans, cinquante vétérans de toute la Slovaquie mais aussi de la République tchèque se sont à nouveau réunis sous le château de Bojnice.

Dans la matinée, les vétérans se sont réunis sur la place Hurban à Bojnice. Là, de nombreuses personnes sont venues les apprécier et les photographier. Ensuite, les voitures se sont lancées dans une balade amusante à travers les coins secrets de Upper Nitra. Ils ont traversé Opatovce nad Nitrou, Bystričany, Čereňany jusqu’à Uheriec.

« Cela nous est simplement venu à l’esprit. Je vais sortir un vieux tuyau d’incendie, qui a été utilisé pour combattre le château de Bojnice en 1950. C’est notre chérie. De là, nous irons à Skýcov. De là, elle montera la colline , en descendant la colline à travers Turčianky jusqu’à Krásno et Bošiany « , a déclaré l’organisatrice de l’événement Naïa Semanová – Bailleul, présidente du Club des véhicules historiques de Bojnice.



Cela peut vous intéresser Les gens sont avides de culture. Néanmoins, il reste généralement quelques places disponibles sur les salons Lis

Le trajet endormi des vétérans a été nommé d’après les coins et recoins secrets de la Haute Nitra. En effet, les voitures traversaient des endroits que même certains des résidents de longue date de la région ne connaissaient pas. L’un d’eux est, par exemple, le manoir de Bošany. De là, les vétérans se sont déplacés vers la cour de récréation de Bošiany, où les enfants ont célébré leur journée. « Ils nous ont demandé si nous ferions un jour le tour du terrain. Deux fois, on adore ça », sourit Seman-Bailleul.

Elle a souligné qu’ils aiment être heureux avec la beauté de leurs voitures et des autres. « C’est pourquoi nous sommes restés dans le garage tout l’hiver, polissant et réparant. Puis quelqu’un nous fait signe de la tête en cours de route. C’est juste notre temps et notre argent. Tout le monde le fait du fond du cœur, ils gardent la voiture en commander tout l’hiver pour qu’on puisse marcher dessus pendant l’été », a expliqué l’amant des vétérans.

Ses paroles ont également été confirmées par d’autres propriétaires de voitures anciennes. Par exemple, la famille Webber a vécu en France pendant de nombreuses années. Ils ont récemment déménagé à Nové Zámky. Et c’est de France qu’ils ont importé leur véhicule. « C’est simplement venu à notre connaissance à ce moment-là. Il a été fabriqué en 1967. Le moteur est Fiat, mais le corps Siata « , a expliqué Webberová son trésor.

Ils sont arrivés à la voiture d’une manière intéressante. Ils avaient encore une boutique en France. Un de leurs clients leur devait beaucoup d’argent. « Au lieu de nous payer, il nous a donné cette voiture. Nous ne sommes pas du tout désolés qu’il nous ait traités comme ça », sourit Webber.



Cela peut vous intéresser Prievidjan a réussi avec un concept gastronomique non conventionnel Lis

Lors de la réunion des anciens combattants, les gens pouvaient voir un certain nombre de types et de marques de voitures différents. Des véhicules moins connus aux véhicules notoires. ‘kačica’ est aussi l’un de ces cultes. Il s’agit d’une Citroën 2CV, qui est devenue célèbre, par exemple, dans le film Le Gendarme de Saint Tropez, où des religieuses montaient dessus. « C’est une super voiture. Elle a 27 chevaux, ce qui est la version la plus puissante. Refroidie par air, simple, une telle voiture populaire « , a déclaré Adrián de Bratislava.

Son père a acheté la voiture pour sa petite-fille, la fille d’Adrian. « C’est un collectionneur chevronné et il l’a acheté pour ma fille afin que nous puissions aller chez eux actions. La voiture a été complètement démontée et nous l’avons remonté pendant un an », a-t-il déclaré.

De Bošany, les vétérans se déplaceront progressivement vers Šimonovian, où leurs propriétaires verront le château d’eau. De là, ils retourneront à Bojnice.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.