Comment s’est passé le Tour de France 2022 ? Comme publicité pour le cyclisme (meilleurs moments)

BRATISLAVA. « C’est le meilleur Tour de France dont je me souvienne. Incroyable », a déclaré l’ancien champion de la célèbre course, Bradley Wiggins. Cette année, la course autour de la France a été transformée en une publicité en 21 parties. Tout le monde a apporté des émotions fortes et des histoires intéressantes.

Les combats ont été passionnants, les cyclistes ont montré qu’ils avaient le sens de l’équité et ne devaient pas profiter à tout prix de la malchance de leur adversaire.

Le niveau général des courses a encore augmenté. Le vainqueur a terminé la course à la vitesse moyenne la plus élevée de l’histoire – 42,03 m/h.

Pour beaucoup, le simple fait d’atteindre la ligne d’arrivée dans le temps imparti était un grand succès.

1. C’est un jeu et amusant

Le sport ne doit pas être ennuyeux. Il devrait apporter du plaisir et des émotions positives. Dans le passé, le Tour devenait souvent ennuyeux, la course n’avait aucune charge, aucun impact. Il était rapidement clair qui gagnerait. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. De plus, les concurrents ont fait preuve de passion et parfois de compétitivité carrément enfantine.

Tadej Pogačar a accéléré sans relâche et a tenté de saisir l’avantage en sa faveur en plusieurs étapes. Pas seulement en montagne.

Il l’a fait sur le trottoir lors de la cinquième étape, également lors de la dernière étape sur les Champs Elysés à six kilomètres de la ligne d’arrivée. A Paris, il faisait encore des blagues à ce sujet, qu’il sprintait d’un côté et que le champion du monde du contre-la-montre Filippo Ganna essayait de l’autre.

« Je lui ai dit que je voulais attaquer, puis nous avons sprinté l’un contre l’autre. Fou », a déclaré Pogačar à Eurosport avec un sourire.

Le Slovène divertit les fans en cherchant des opportunités où il réussirait. Il est créatif et prend la course comme un jeu. Il ne se sauve pas. Il ne pense pas que sa tentative puisse être vaine. On voit qu’il en est content.

Il n’a pas pris le fait qu’il n’a pas défendu le championnat comme une tragédie. À la ligne d’arrivée, il a ri, plaisanté et montré que le sport n’a pas besoin d’être mortellement sérieux.

Il y a eu de nombreux moments amusants sur le Tour. Par exemple, Rigoberto Uran est venu parmi les journalistes avec un casque viking et un marteau.

Guinevere Desjardins

"Nerd de la bière diabolique. Accro aux zombies. Résolveur de problèmes à vie. Lecteur. Évangéliste amateur de bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.