Des abonnements funéraires pour les grimpeurs ? Les touristes du Mont Blanc doivent payer une caution élevée

Jean-Marc Peillex, le maire du village français de Saint-Gervais-les-Bains, veut que les grimpeurs qui décident de gravir le Mont Blanc paient une grosse somme une caution de 15 000 euros. Les touristes utiliseraient ce montant pour couvrir tous les coûts associés à leur sauvetage ainsi qu’à leur enterrement, rapporte le portail Ladbible.

Le dépôt doit être composé de deux parties

Le plus haut sommet d’Europe occidentale culmine à 4 809 mètres. Le maire a proposé les frais parce qu’il dit que les grimpeurs inexpérimentés jouent avec leur vie ici. Selon ses propos tout le monde ne peut pas grimper au sommet d’un bouclier massif. De plus, il a ajouté que les grimpeurs n’écoutent généralement pas les avertissements qui ne doivent pas être pris à la légère avant de grimper au sommet.

Le dépôt serait composé de deux parties. Le premier, d’une valeur de 10 000 euros, servirait à payer le sauvetage de l’alpiniste. Les 5 000 euros restants seraient utilisés s’il perdait accidentellement la vie. « Les gens stupides n’ont que des idées stupides. Ils ont la même approche que quelqu’un qui veut se suicider. Je pense qu’il faut mettre les choses en ordre et leur demander de payer les frais nécessaires à une telle sortie », a expliqué le maire.

Selon ses propos les grimpeurs arrivent complètement au dépourvu pour l’ascension, certains portant des shorts, des baskets ou des chapeaux de paille. « Les gens escaladent la montagne pour une mort certaine. Il vaut mieux anticiper et réfléchir aux coûts liés au sauvetage et à l’inhumation. Après tout, il est inacceptable que les contribuables français en paient le prix », a-t-il précisé.

Bien qu’il n’ait pas encore rendu de décision judiciaire obligeant les grimpeurs à payer la caution, il a déclaré qu’il avait le pouvoir de le faire. Roberto Rota, maire de Courmayeur, qui est située au pied du Mont Blanc, a expliqué que la partie italienne n’imposera aucune restriction sur qui pourra gravir le plus haut sommet d’Europe. Les informations sur ce que le maire prévoit dans le village français l’ont indigné.

« Une montagne n’est pas une propriété. Nous, en tant qu’administrateurs, indiquerons aux touristes quand les routes ne sont pas dans les meilleures conditions, mais demanderons une caution pour l’ascension au sommet c’est vraiment irréel« , a-t-il ajouté. Au cours des deux dernières années, le Mont Blanc a vu le Père la vie de 20 personnes et 50 autres ont eu besoin d’être secourues. Les grimpeurs paient souvent un supplément pour le mauvais temps et les avalanches.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.