Des centaines de milliers de poissons morts ont nagé en mer près de la France, ils ont ordonné une enquête

Des images de poissons ont été diffusées par des militants.


L’article continue sous la publicité vidéo

L’article continue sous la publicité vidéo

PARIS. Le chalutier néerlandais Margiris a déversé plus de 100 000 poissons morts au large des côtes françaises.

Selon l’agence AP, la ministre française des Affaires maritimes, Annick Girardin, a qualifié samedi de « choquantes » les images publiées de poissons morts et a appelé les autorités environnementales à enquêter sur l’incident.

Virginijus Sinkevičius, le commissaire européen à l’environnement et à la mer, a également demandé des informations à son sujet.

Les représentants des propriétaires du chalutier Margiris ont déclaré que les poissons avaient été jetés à la mer en raison de dommages au filet, survenus le 3 février.

Ils ont souligné qu' »un tel accident est un phénomène rare et, dans ce cas, a été causé par la taille étonnamment grande des poissons capturés », indique le rapport.

L’équipage du chalutier a déjà adapté ses procédures pour répondre à la « taille extraordinaire des poissons » dans la zone – dans le golfe de Gascogne au large des côtes du sud-ouest de la France.

L’organisation non gouvernementale Sea Shepherd, qui a publié l’affaire, ne sait pas encore s’il s’agit d’un accident ou du débarquement intentionnel de poissons indésirables. Cependant, elle a de nouveau appelé à un plus grand contrôle des mers afin de protéger la vie dans les mers et les océans.

Margiris est le deuxième plus grand navire de pêche de ce type au monde. L’organisation de conservation Greenpeace organise depuis de nombreuses années des manifestations contre cette pêche supertraulique dans diverses parties du monde.

Il souligne que les Margiris et les supertrauliques similaires endommagent les stocks de poissons et nuisent à d’autres espèces d’animaux marins qui tombent dans leurs filets.

Le merlan bleu est la principale matière première, par exemple dans la fabrication de bâtonnets de poisson ou de bâtonnets de surimi, et, selon la BBC, c’est une espèce relativement rare soumise à des quotas de pêche.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.