Dix personnes sont mortes dans une fusillade dans un magasin aux États-Unis

C’était censé être une attaque à motivation raciste.

Dix morts et trois blessés ont été réclamés par une fusillade qui a eu lieu samedi 14 mai dans la ville américaine de Buffalo dans l’Etat de New York. L’incident s’est produit dans une épicerie et dans un stationnement adjacent.

L’agresseur était un tireur blanc de 18 ans. Sur les 13 personnes touchées par la fusillade, 11 avaient la peau foncée et deux avaient la peau blanche. Selon les autorités compétentes, il s’agissait « Motivation raciale » une attaque qu’un jeune homme a diffusée sur la plateforme web twitch via une caméra.

Le tireur portait un équipement de protection, un casque et était armé d’un fusil d’assaut performant, a indiqué la police, selon un communiqué cité par l’agence de presse AFP.

L’agresseur s’est rendu

L’agresseur a d’abord tiré sur quatre personnes – dont trois mortelles – sur le parking devant le supermarché Tops, puis est entré à l’intérieur et a poursuivi le massacre.

Le suspect, identifié comme étant Payton Gendron de Conklin, New York, a voulu se suicider après que la police est arrivée sur les lieux, a finalement laissé tomber son arme et s’est rendu.

Après son arrestation, il a été accusé de meurtre au premier degré, pour lequel il risque la perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

Il voulait diffuser son attaque

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) enquête sur la fusillade comme un crime de haine. « Nous enquêtons sur cet incident comme un crime de haine et un cas d’extrémisme violent à motivation raciale. » a déclaré l’agent spécial du FBI, Stephen Belongia.

Un porte-parole de Twitch pour l’AFP a confirmé que le tireur avait utilisé cette plateforme de streaming pour lancer son attaque.

« Nous avons arrêté la transmission moins de deux minutes après le début des violences. Nous prenons toutes les mesures appropriées pour empêcher la diffusion éventuelle de ce contenu. » dit le porte-parole.

Selon la Maison Blanche, le président américain Joe Biden a reçu des informations sur la fusillade. La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que le président et la première dame priaient pour les victimes.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.