En Russie, ils diffusent une simulation de l’impact des missiles sur l’Europe. Les villes peuvent être détruites en 200 secondes

La propagande est un outil qui utilisé par de nombreux dictateurs dans une large mesure, tandis que Vladimir Poutine ne fait pas exception. Il est connu que la propagande est également utilisée par le président de la Russie pendant la guerre et il n’essaie même pas de le cacher. Jeudi, Le 28 avril, la télévision d’État russe a diffusé une simulationqui illustrait comment La Russie peut bombarder et détruire de grandes villes européennes en seulement 200 secondes, introduit le portail Unilad.

Poutine prétend toujours que Les troupes russes mènent une opération militaire spéciale pour dénacifier l’Ukraine. Cependant, avec cette vision n’est pas identifié par la grande majorité du reste de la communauté internationale. De nombreux états ils ont imposé des sanctions sévères à la Russie en représailles à l’invasion et ils ont livré des armes à l’armée ukrainienneafin qu’ils puissent continuer à se battre pour leur pays.

Alors que le conflit continue, ils existent inquiétudes croissantes que Poutine pourrait utiliser des armes nucléairesavoir fait avant a fait l’éloge des nouveaux missiles hypersoniquesqui pourrait envahir d’autres pays.

Lors d’une séance intitulée « 60 minutes »qui diffusés à la télévision d’État russeles modérateurs ont révélé à quoi cela ressemblerait La Russie peut frapper Londres, Paris et Berlin avec des armes nucléaires. Dans une simulation de ce à quoi ressemblerait une attaque nucléaire contre l’Europe, ils ont estimé que des missiles lancés depuis Kaliningrad toucheraient Berlin en 106 secondes, Paris en 200 secondes un Londres en 202 secondes.

homme politique russe Aleksey Zhuravlyov il a dit qu’il le ferait ils n’avaient qu’à tirer un missile Sarmat pour détruire les îles britanniques. Cependant, l’un des animateurs de l’émission a souligné que le Royaume-Uni possédait également des armes nucléaires et que la menace d’une autre frappe contre la Russie signifierait que « personne ne survivra dans cette guerre ».

Le Royaume-Uni et la France possèdent tous deux un énorme arsenal nucléaire et font partie de l’alliance de l’OTAN. Une attaque contre ces États serait très risquée pour la Russieparce que les États-Unis pourraient également s’impliquer dans le conflit.

Mais la Russie a des milliers d’armes nucléaires et est la plus grande puissance nucléaire du mondeavec les Américains en deuxième position, la France et le Royaume-Uni ayant moins de 300 missiles nucléaires.

Irène Belrose

« Fanatique de musique. Penseur maléfique. Accro au café. Spécialiste du voyage. Créateur. Praticien de l’Internet.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.