France 5 : 2 dans le groupe A, le favori est passé de 0 : 2

Helsinki, 22 mai (TASR) – Les joueurs de hockey suisses ont joué le rôle de favoris lorsqu’ils ont battu France 5: 2 lors du match de Coupe du monde du groupe A dimanche en Finlande. Après la première période, ils ont perdu 0-2, mais dès la seconde, ils ont dominé sur la glace et ont confirmé leur domination avec des buts. Même après le sixième match, ils sont à 100% et en tant que seule équipe, ils n’ont pas encore perdu un point dans le tournoi.

Les leaders du groupe « Slovaque » à Helsinki clôtureront leur prestation dans la première phase du championnat par une bataille directe pour la 1ère place du groupe A, qui sera un match contre l’Allemagne mardi à 11h20 CET. Les Français diront au revoir au tournoi le jour même où ils affronteront le Canada à 19h20.

Groupe A (Helsinki):

Suisse – France 5 : 2 (0 : 2, 3 : 0, 2 : 0)

Objectifs: 21. Hischier (Meier, Kukan), 33. Riat (Geisser, Hischier), 36. Ambühl (Corvi, Kukan), 52. Kukan (Herzog, Corvi), 60. Hischier (Ambühl) – 5. Texier, 14. Claireaux (Texier, T. Bozon). Juges : Ingram, Lawrence (les deux Kan.) – Kroyer (Danemark), Merten (Allemagne), disqualification : 3 : 7 pendant 2 min, power-ups : 1 : 0, affaiblissement : 0 : 0, 3997 spectateurs.

Suisse: Berra – Kukan, Siegenthaler, Fora, Moser, Glauser, Geisser, Egli – Riat, Hischier, Meier – Simion, Malgin, Suter – Ambühl, Corvi, Herzog – Bertschy, Kurashev, Scherwey – Miranda

France: Ylönen – Gallet, Auvitu, Llorca, Chakiachvili, Thiry, Crinon, Guebey – Texier, Claireaux, T. Bozon – Rech, Boudon, Treille – Bertrand, Ritz, Perret – Fabre, Colotti, K. Bozon – Leclerc

Les Suisses ont débuté la rencontre au lendemain du match victorieux face au Canada (6-3), qui semble avoir signé leur entrée tiède dans le duel. Dans la première période, les Français ont été plus dangereux, Rech a décoché un tir dès la première minute et la grosse erreur de Corvi dans la passe a été immédiatement pénalisée par Texier – 0 : 1. Rech n’a pas pris une autre chance prometteuse à la 11e minute, mais Claireaux a ajusté la renumérotation à 2 : 0 pour la France. Peu de temps après, le but français n’est pas ajouté par Texier, qui échoue sur un penalty.

Après la première pause, l’image du jeu a radicalement changé. Les Suisses ont maîtrisé le match. Un but rapide a aidé Hischier à faire la passe de Meier 1 – 2 après 25 secondes. Après deux fautes françaises successives, les Suisses sont arrivés à un avantage numérique de cinq contre trois, dans lequel ils n’ont pas marqué, mais déjà lors du match de cinq contre cinq, Riat a lancé un tir de Geisser – 2: 2. Ils avaient déjà un jeu de puissance à la 36e minute, lorsque l’enregistreur a dépassé Ylönen dans le nombre de matchs au MS Ambühl – 3: 2.

Même en troisième période, les Suisses ont maîtrisé leurs actions et n’ont pas accordé grand-chose à l’adversaire. Ils sont bien entrés dans le match, ont évité les erreurs et à la 52e minute, Kukan a ajouté un fusible de but, qui a profité de la vue cachée du gardien français – 4: 2. Hischier a marqué le but dans le filet vide – 5: 2.

Tableau groupe A :

1. Suisse 6 6 0 0 0 30:12 18 *

2. Allemagne 6 5 0 0 1 23:16 15 *

3. Canada 5 4 0 0 1 25:14 12 *

4. Danemark 5 3 0 0 2 14 : 9 9

———————————-

5. SLOVAQUIE 6 3 0 0 3 16:18 9

6.France 6 1 1 0 4 10:17 5

7. Italie 6 0 0 1 5 10:27 1

———————————-

8.Kazakhstan 6 0 0 0 6 14:29 0

* -progrès sûr vers les quarts de finale

Philippe KourachevAttaquant suisse: « Au début du match, nous n’étions pas préparés comme nous aurions dû l’être. Les Français ont été très rapides sur nous au début, mais nous nous sommes concentrés correctement depuis la deuxième période. Notre pensée est claire – nous voulons gagner chaque match et on s’en fout, « On veut jouer un match avant les quarts de finale dans lequel on se branche sur un duel important. »

Hugo Galletdéfenseur de la France : « On a arrêté de forger dès la deuxième période, on a commencé à reculer et à trop se tenir. C’était une erreur. Les Suisses nous ont vaincus avec leur vitesse. On a mené 2-0 et on ne s’attendait sans doute pas à ce que ce soit si difficile en deuxième et troisième période. »

Guinevere Desjardins

"Nerd de la bière diabolique. Accro aux zombies. Résolveur de problèmes à vie. Lecteur. Évangéliste amateur de bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.