Il n’est pas vrai que l’Occident ait promis de ne pas étendre l’OTAN vers l’est

L’auteur est publiciste

« Dans les années 1990, ils nous ont promis que l’OTAN ne s’étendrait pas vers l’est », a déclaré Poutine. Mais une telle déclaration n’est pas fondée sur la vérité.

L’OTAN n’a rien promis de tel. Poutine lui-même a admis qu’une telle promesse n’existait pas par écrit. La rhétorique sur l’élargissement de l’OTAN comme une fraude contre la Russie est fausse et ne sert que de prétexte délibéré à l’agression de la Russie contre l’Occident et l’Ukraine.

En septembre 1990, les États-Unis, l’Union soviétique, la France, le Royaume-Uni et deux États allemands ont signé un accord pour unir l’Allemagne et faire de toute l’Allemagne une partie de l’OTAN. Le contrat est également connu sous le nom de contrat 2 + 4. L’unification de l’Allemagne a été négociée exclusivement et l’accord a été mentionné.

Bien que le ministre des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher de l’ancienne République fédérale d’Allemagne ait mentionné son idée que l’OTAN ne devrait pas s’étendre vers l’Est, cela signifierait que le territoire de l’ex-Allemagne de l’Est ne pourrait pas faire partie de l’Alliance. De plus, Genscher n’avait aucun soutien à son idée et ne revint pas sur une telle considération.

Les parties aux négociations ont convenu que les troupes soviétiques seraient retirées du territoire de l’ex-Allemagne de l’Est d’ici 1994 au plus tard. Les Soviétiques ont exigé – jusqu’à ce que le retrait des troupes soviétiques soit achevé – que l’infrastructure militaire de l’OTAN soit étendue au territoire de l’Allemagne de l’Est.

Cet article est un contenu exclusif pour les abonnés de Diary N.

Êtes-vous abonné?

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.