Ils n’ont pas de boutique ni de pub dans le village de Brdárka, mais ils peuvent se vanter d’une rareté : la vraie beauté !

Ils n’ont ni bureau de poste, ni boutique, ni pub, mais 2 500 cerisiers ! Ce week-end, des foules d’admirateurs des paysages naturels blancs à couper le souffle se préparent pour Brdárka (district de Rožňava), où vivent à peine 60 habitants et où les renards donnent une bonne nuit. Les cerisiers fleurissent déjà magnifiquement et peut-être que le record de l’année dernière sera battu lorsque plus d’un millier de visiteurs sont venus au village.

Jaroslav Hric Jančo (55 ans) est le maire de Brdárka depuis 30 ans et ce week-end, il s’attend à une invasion de touristes de toute la Slovaquie. « L’année dernière, pendant la pandémie, plus d’un millier de visiteurs sont venus ici, qui ont pris des photos de cerises avec enthousiasme. Les colonnes de véhicules garés mesuraient également 1,5 kilomètre. Bien que nous soyons un petit village qui n’a pas de bureau de poste, de magasin ou de pub, il vit vraiment ici au tournant des mois d’avril et de mai », raconte le maire, qui se souvient des années moins fertiles où les gelées de Pâques détruisaient tous les récoltes.


« Entre-deux-guerres, nous avions aussi 250 habitants, qui étaient également nourris de l’arboriculture fruitière, pas seulement des cerises, même si elles sont aujourd’hui les plus nombreuses. Leurs variétés sont également incontournables – des nobles à celles introduites par les oiseaux. Les fruits sont récolté en juin, même si maintenant il n’y a pas beaucoup. Les cerises finissent dans de savoureux gâteaux, des compotes, de la confiture, ou dans l’eau-de-vie », a ajouté malicieusement le maire. Le plan est de construire deux sentiers pédagogiques, un abri pour s’asseoir, la vente de souvenirs et l’explication d’un conférencier sur cette rareté non seulement Gemer. Des vergers de cerisiers sont disséminés sur les terres du village et certains appartiennent également à des particuliers.

En savoir plus sur l’ensemble

  • environ 2 500 arbres fruitiers
  • les débuts de l’arboriculture fruitière remontent à 1860
  • les vergers couvrent une superficie d’environ 300 ha
  • des dizaines de variétés (nobles et introduites)
  • fleurit en avril, donne naissance fin juin

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.