La France a émis un mandat d’arrêt international contre Exissan Nissan Ghosn – World – News

La France a émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien magnat de l’automobile Carlos Ghosn, rapporte l’AFP.



Photo:

L’ancien président du conseil d’administration de Nissan Carlos Ghosn lors d’un entretien avec l’Associated Press à Dbayeh au nord de Beyrouth, au Liban, le 25 mai 2021.




L’affaire porte sur des transactions financières suspectes d’une valeur de plus de 15 millions d’euros entre l’alliance Renault-Nissan, dirigée à l’époque par Ghosn, et la société omanaise Suhail Bahwan Automobiles (SBA).

Ghosn, qui a dirigé Nissan Motor Co. pendant plus de deux décennies, a été arrêté en 2018 et accusé d’avoir sous-estimé ses revenus en 2011-15 et d’avoir abusé des finances de Nissan à des fins personnelles.

Ghosn s’est échappé de la justice au Japon à bord d’un avion privé. Le vol était vers la Turquie, d’où Ghosn a atteint le Liban, qui n’a pas d’accord avec le Japon sur l’extradition des suspects. Il a ensuite réussi à se rendre au Liban, où il se trouve actuellement. Reuters a approché son porte-parole dans le cadre de la délivrance du mandat d’arrêt. Il a déclaré que Ghosn était « surpris » de délivrer un mandat d’arrêt contre lui-même et qu’il était prêt à blanchir son nom.

Action en dommages et intérêts de Nissan Ghosn au Japon Lire la suite Renault aurait des problèmes. Carlos Ghosn ne l’épargne pas non plus

Napoleon Favre

"Lecteur. Voyageur évangéliste. Internetaholic indépendant. Fier spécialiste du Web. Passionné de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.