La France a fourni à la Russie du matériel militaire

Il a été écrit par le serveur Disclose, qui s’appuie sur des fuites de documents gouvernementaux classifiés de sources librement accessibles. En réponse, le ministère français de la Défense a déclaré que des contrats d’équipement avec la Russie avaient été signés avant l’imposition des sanctions, de sorte que les fournitures n’étaient pas en contradiction avec les sanctions ou la position de l’UE.

Disclose indique que des entreprises françaises ont fourni à la Russie des équipements militaires d’une valeur totale de 152 millions d’euros entre 2015 et 2020. Les entreprises Thales et Safran, dont l’État français est le principal actionnaire, ont enregistré les commandes les plus importantes.

Au cours de cette période, la Russie a reçu des imageurs thermiques de la France pour plus de 1 000 chars, ou des systèmes de navigation avancés et des détecteurs infrarouges pour les chasseurs et les hélicoptères. Disclose note que certains de ces appareils sont maintenant apparemment utilisés lors de l’invasion russe de l’Ukraine.

« En ce qui concerne l’exportation de matériel militaire, la France respecte strictement ses obligations internationales, notamment le traité sur le commerce des armes (TCA) et la position commune de l’UE », a écrit sur Twitter le porte-parole du ministère français de la Défense, Hervé Grandjean. autorise directement la mesure qui a introduit les sanctions.

« Le contrat conclu avant l’annexion de la Crimée peut être rempli et les livraisons d’équipements achetés avant juillet 2014 peuvent être livrées », a-t-il déclaré.

En 2015, sous la pression des pays européens et des États-Unis, le président français de l’époque, François Hollande, a annulé la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie, mais des contrats plus petits et moins visibles se sont poursuivis, même si Hollande et l’actuel président Emmanuel Macron pourraient également les annuler.

Ne le manquez pas

Macron appelle Poutine : Tu te mens, ton pays finit isolé

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.