La France est favorable à la séparation de SWIFT avec la Russie et critique la Biélorussie

Paris, 25 février (TASR) – Le gouvernement français s’est prononcé vendredi pour « couper » Russie du système mondial de paiement interbancaire SWIFT, tout en condamnant le régime du président biélorusse Alexandre Loukachenko pour son rôle dans l’attaque russe contre l’Ukraine. TASR l’informe sur la base du rapport de l’AFP.

« Certains États membres (de l’Union européenne) ont des réserves (sur la coupure de la Russie du système SWIFT). La France n’est pas l’un de ces pays. » a déclaré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, à l’issue d’une rencontre avec ses collègues européens à Paris.

Selon Le Maire, Bruxelles envisagera cette mesure « pas dans les jours et les semaines à venir, mais dans les heures à venir. »

Outre la France, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et l’Ukraine se sont prononcées en faveur de la séparation de SWIFT avec la Russie.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a quant à lui critiqué Alexandre Loukachenko, qui a permis aux troupes russes d’attaquer l’Ukraine depuis la Biélorussie.

« La Biélorussie et son peuple méritent plus que de devenir complices et vassaux du régime brutal qui a décidé d’entrer en guerre », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Le Drian après une rencontre avec la chef de l’opposition en exil biélorusse Sviatlana Cichanovska.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé au petit matin qu’il lançait une opération militaire de grande envergure en Ukraine. Les troupes russes ont attaqué à plusieurs endroits sur le territoire ukrainien. Les pays occidentaux ont réagi en annonçant des sanctions sévères contre les banques et les oligarques russes.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.