La France et l’Australie cherchent à développer leurs relations bilatérales

Paris / Canberra, 27 mai (TASR) – Le président français Emmanuel Macron et le nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese veulent reconstruire les relations entre leurs pays, ce qui a perturbé l’annulation du contrat d’achat de sous-marins. Rapports TASR sur la base des rapports de l’AFP et de Reuters.

Les dirigeants des deux pays se sont réunis jeudi et se sont mis d’accord pour « reconstruire des relations basées sur la confiance et le respect ».

« Reconnaissant la grave rupture de confiance dans la décision du précédent Premier ministre Scott Morrison de mettre fin aux contrats de sous-marins, le président français et le Premier ministre australien se sont mis d’accord pour reconstruire les relations bilatérales. » précise l’Elysée.

Il a également ajouté qu’un plan pour un nouvel agenda bilatéral serait élaboré. Selon l’Elysée, la France et l’Australie travailleront ensemble sur des questions mondiales urgentes, comme la crise climatique ou les défis stratégiques dans la région Indo-Pacifique.

De plus, Macron a félicité Albanese pour sa victoire aux élections lors de l’appel téléphonique. Le nouveau Premier ministre australien n’a été investi que lundi, rappelle Reuters.

La France a accusé l’Australie de trahison après que Canberra a décidé en octobre dernier de préférer les sous-marins nucléaires de technologie britannique et américaine et a résilié un contrat avec la société française Naval Group d’une valeur de 50 milliards d’euros.

Les autorités australiennes ont déclaré en avril que Canberra pourrait verser à la France 3,7 milliards d’euros pour l’annulation du contrat.

Léopold Moulin

"Analyste de longue date. Passionné de cuisine subtilement charmant. Introverti. Accro aux médias sociaux. Lecteur. Pionnier général de la télévision. Étudiant. Future idole des adolescents."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.