La France intensifie la pression sur les non-vaccinés, voulant les bannir des théâtres ou des restaurants

Le gouvernement français poursuit ses efforts pour accroître la pression sur les personnes non vaccinées au moment où une nouvelle variante du coronavirus omicron provoque une augmentation record des infections.

Plus sur le sujet : Coronavirus

Le gouvernement veut que seules les personnes vaccinées contre le coronavirus puissent entrer dans les restaurants, les cinémas, les théâtres, les musées ou les installations sportives. Le plan sera défendu par le ministre de la Santé au parlement mercredi.

Statut gouvernemental

L’introduction accélérée de la soi-disant carte de vaccination fait partie de la stratégie du gouvernement, qui vise à atténuer les effets de la propagation rapide de la nouvelle option sur les hôpitaux déjà encombrés par la vaccination au lieu de confinements supplémentaires.

La France a signalé mardi près de 180 000 nouveaux cas d’infection au coronavirus, le plus élevé depuis le début de la pandémie. Selon les prévisions, les augmentations quotidiennes grimperont à plus de 250 000 d’ici janvier.

Accélération de l’administration de la troisième dose

En France, plus de 75 % de la population a déjà été vaccinée contre le coronavirus, et le gouvernement veut accélérer l’administration de vaccins de rappel dans le cadre de la lutte contre l’omicron. Cependant, plus de quatre millions d’adultes ne sont toujours pas vaccinés.

Le gouvernement veut introduire la carte de vaccination d’ici la mi-janvier. En cas d’approbation au parlement par des personnes non vaccinées, un résultat de test négatif ne suffira pas pour entrer dans les lieux où une preuve de vaccination est requise.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.