La guerre coûtera cher à la Russie, a déclaré Macron à Poutine

Poutine dit qu’il atteindra son objectif.

Le président russe Vladimir Poutine (28 janvier) et son homologue français Emmanuel Macron.
Photo : collage TASR/AP/RTVS

Le président russe Vladimir Poutine est très déterminé à poursuivre sa campagne en Ukraine et son objectif est de contrôler l’ensemble du pays, a indiqué le bureau du président français dans un communiqué jeudi 3 mars après un appel téléphonique entre Emmanuel Macron et Poutine. « Le pire est encore à venir, » prévient Paris cité par l’AFP. L’appel a eu lieu à la demande de la partie russe.

La situation en Ukraine reste très défavorable et Poutine insiste toujours sur le désarmement de l’Ukraine et sa reddition, a déclaré Macron après un appel téléphonique avec le chef du Kremlin jeudi. Le président français juge ces demandes inacceptables et craint que le pire ne soit à venir.

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les deux hommes d’Etat se sont parlé au téléphone pour la troisième fois, l’appel de jeudi a duré une heure et demie, a rapporté l’AFP, citant l’Elysée. Poutine a critiqué le discours de Macron à la nation mercredi et ses principales déclarations sur les événements en Ukraine.

« La situation sur le terrain est indéniablement très défavorable. Il est évident que Poutine insiste sur ses positions, sur la volonté de démilitariser l’Ukraine et sur sa capitulation, ce qui est clairement inacceptable. » dit Macron. Selon le président français, il est en négociations avec Moscou « besoin de cohérence dans les principes et les sanctions »mais en même temps il faut lutter pour « dialogue de paix »ce que Macron trouve très difficile.

« Tu te mens et tu trouves des excuses » Macron a dit à Poutine, selon les médias. « Cela va coûter cher à votre pays, votre pays va rester isolé, affaibli et faire face à des sanctions pendant très longtemps », Macron a dit à Poutine, selon un responsable français cité par Reuters.

Poutine dément l’attentat

Lors d’une conversation téléphonique avec son homologue français, Poutine a rejeté les informations sur le bombardement de Kiev et d’autres villes ukrainiennes, a rapporté le site gazeta.ru, citant le site officiel du Kremlin.

Poutine a souligné que les objectifs de l’armée « opération spéciale »comme la Russie appelle la guerre, sera atteint dans tous les cas. « Les tentatives de gagner du temps en faisant traîner les négociations ne conduisent qu’à une escalade des demandes envers Kyiv », a déclaré le Kremlin dans un communiqué cité par l’agence DPA.

« En particulier, il a été souligné que dans une opération spéciale qui se déroule comme prévu, les forces armées russes font tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger la vie de la population civile. Des armes de haute précision sont utilisées exclusivement pour la destruction de militaires. Les allégations concernant les prétendus tirs de roquettes et bombardements de Kyiv et d’autres villes ukrainiennes ne correspondent pas à la réalité et sont des éléments d’une campagne de désinformation anti-russe. c’est indiqué dans le communiqué du Kremlin.

Des preuves d’attaques des forces russes contre des infrastructures civiles sont présentées à plusieurs reprises par les autorités ukrainiennes et les médias, des vidéos et des photos sur Internet, mais également partagées par les habitants des villes ukrainiennes touchées.

La partie russe, par l’intermédiaire du chef de la diplomatie Sergueï Lavrov, a salué l’effort français de médiation des négociations conformément à la tradition diplomatique de ce pays, écrit l’AFP.

Après l’appel téléphonique, la France prévoit de durcir les sanctions imposées à la Russie, qu’elle juge très efficaces. Paris a également salué la décision de la Chine de s’abstenir de voter sur la résolution sur les événements en Ukraine, cite l’Elysée à l’AFP.

Après l’appel téléphonique avec Poutine, Macron a également appelé le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Aucune des parties n’a divulgué les détails de leur conversation.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.