La guerre en Ukraine : Laisser la voie libre au dialogue avec Poutine est, selon Macron, utile

Le jour venu, nous pourrons mettre fin aux hostilités, a déclaré Macron.

BRUXELLES. Pour garder vivante la chance du dialogue avec le président russe Vladimir Poutine après avoir lancé l’invasion de l’Ukraine est utile, a déclaré vendredi le président français Emmanuel Macron.

L’agence AFP en a informé.


L’article continue sous la publicité vidéo

L’article continue sous la publicité vidéo

Le chemin de la trêve

Après le sommet de l’Union européenne (UE), Macron a déclaré qu' »en plus de la condamnation, en plus des sanctions », il reste utile « de laisser cette voie ouverte et le jour venu, nous pourrons obtenir une cessation des hostilités ».

Le président français a été le seul dirigeant occidental à s’entretenir avec Poutine jeudi après l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, a indiqué l’AFP. Le Kremlin a déclaré que Poutine avait eu une conversation « honnête » avec Macron. Selon un communiqué de l’Elysée, le président français a appelé Poutine à mettre fin à l’offensive de Moscou en Ukraine.

Station américaine CNN dans ce contexte, elle a déclaré que le président français agissait comme médiateur entre la Russie et l’Ukraine pour un éventuel accord de cessez-le-feu.

Poutine n’était pas honnête

Selon CNN, Macron a également accusé Poutine de malhonnêteté, alors que quelques heures seulement avant le début de l’opération militaire en Ukraine, il a discuté avec d’autres dirigeants de l’UE et le président russe des « détails de la mise en œuvre des accords avec Minsk », qui ont fixé un cessez-le-feu fragile dans la région en 2015.



Article associé Minute par minute : la Russie poursuit ses attaques à la roquette, Kiev est secouée par deux explosions Lis

« Alors oui, il y a eu de la malhonnêteté. Oui, le président Poutine a délibérément et délibérément décidé de déclencher une guerre alors que nous pouvions encore négocier la paix », a déclaré Macron.

Lors du sommet de jeudi, les dirigeants de l’UE ont signé une nouvelle série de nouvelles sanctions contre la Russie et la Biélorussie, que le président du Conseil européen, Charles Michel, a qualifiées de « massives et douloureuses ».

Macron a également déclaré vendredi qu’après l’invasion russe, la France accélérait le déploiement de ses troupes afin de renforcer l’aile orientale de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) en Roumanie. Cela fait partie d’un effort plus large des alliés de l’OTAN pour renforcer leur position dans les pays membres de l’Est. L’alliance a mobilisé des milliers de soldats, écrit l’AFP.

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu’ils envoyaient 7.000 soldats supplémentaires en Allemagne, rappelle l’AFP.

Olivie Bourdillon

"Introverti. Érudit des médias sociaux. Nerd du bacon. Gourou de Twitter. Défenseur de l'alimentation totale. Passionné de culture pop professionnelle. Amateur d'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.