Lagard a indiqué qu’une hausse des taux de la BCE pourrait intervenir dès juillet

Ljubljana, 11 mai (TASR) – La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagard, a déclaré mercredi que ses taux d’intérêt pourraient remonter depuis des creux historiques dès juillet alors que l’inflation dans la zone euro a fortement augmenté. TASR l’informe sur la base du rapport de l’AFP.

La BCE devrait cesser d’acheter des obligations « début 3e trimestre »Lagard a déclaré dans son discours à Ljubljana, puis « dans quelques semaines » il pourrait plus tard augmenter les taux d’intérêt. Les deux prochaines réunions de la BCE sont prévues les 9 juin et 21 juillet.

Lagard a ainsi rejoint la foule grandissante des responsables de la BCE, qui ont signalé que cette étape pourrait avoir lieu dès juillet. « La première hausse des taux interviendra quelque temps après la fin des achats nets d’actifs », dit-elle. Elle a ajouté ce concept « parfois » n’a pas encore été défini avec précision, mais il est clair que cela peut signifier une période de quelques semaines seulement.

La déclaration de Lagard est le signal le plus clair jusqu’à présent que la BCE est prête à relever les taux d’intérêt, car elle est à la traîne par rapport à la Réserve fédérale américaine et aux autres grandes banques centrales qui ont déjà relevé les taux d’intérêt dans la lutte contre l’inflation.

Les décideurs politiques de la BCE se réuniront les 9 juin et 21 juillet prochains pour décider de sa procédure.

Lagardová a également défendu son discours à Ljubljana, Slovénie « graduel » normalisation de la politique monétaire après la première hausse des taux d’intérêt.

L’inflation dans la zone euro augmente régulièrement. Il a grimpé à 7,5 % en avril, soit près de quatre fois l’objectif de 2 % de la BCE. Les collègues de Lagard de la BCE poussent ainsi de plus en plus publiquement à une hausse des taux directeurs lors de la réunion du 21 juillet. Alors que la Fed américaine et la Banque d’Angleterre (BoE) ont déjà commencé à resserrer leur politique monétaire, la BCE n’a pas augmenté ses coûts d’emprunt depuis 2011. Son taux de dépôt est négatif depuis 2014.

Les marchés s’attendent à ce que la BCE relève ses taux d’intérêt en juillet et en septembre et au-delà d’ici la fin de l’année. Les commerçants prévoient que le taux de dépôt culminera à 1,5 % dans environ deux ans.

Le membre du directoire de la BCE, Frank Elderson, a également déclaré mercredi que les responsables des banques pourraient commencer à relever les taux à partir de niveaux record en juillet alors que la guerre de la Russie en Ukraine affaiblit la croissance économique et augmente les prix.

Le chef de la Bundesbank, Joachim Nagel, a soutenu la hausse des taux d’intérêt après la fin de l’achat d’obligations. Il croit aussi que « peut se produire en juillet ». Le patron de la banque centrale française François Villeroy de Galhau s’attend à une hausse progressive des taux « progressivement à partir de l’été ».

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.