L’ancien candidat à la présidentielle française Mélenchon veut être premier ministre

Paris, 20 avril (TASR) – Jean-Luc Mélenchon, candidat présidentiel d’extrême gauche malheureux, espère devenir Premier ministre après les élections législatives de juin. TASR a reçu le rapport de DPA, qui a rendu compte mercredi.

Au premier tour de l’élection présidentielle, qui a eu lieu le 10 avril, Mélenchon s’est classé troisième et ne s’est pas qualifié pour le second tour, qui aura lieu ce dimanche, et l’actuel président français – le centriste Emmanuel Macron – et l’extrême droite candidate Marine Le Pen.

Mélenchon a déclaré mardi à BFMTV sur la télévision d’information française qu’il espérait que son parti de gauche obtiendrait la majorité au parlement.

En France, le Premier ministre est nommé par le Président. Cependant, si le camp présidentiel n’a pas la majorité au parlement, le Premier ministre doit être nommé dans un parti autre que le parti présidentiel, faute de quoi le parlement pourrait renverser le gouvernement par un vote de défiance.

Si le président et le premier ministre ne sont pas issus du même camp politique, le rôle du premier ministre en France, selon le DPA, devient beaucoup plus important, rendant les décisions politiques beaucoup plus difficiles. Le président est alors contraint de coopérer avec le Premier ministre, qui est son adversaire politique.

Une telle composition de gouvernement s’appelle « la coexistence » en France. et ce fut la dernière situation en France en 1997-2002, lorsque le président conservateur Jacques Chirac avait le Premier ministre socialiste Lionel Jospin.

Mélenchon est actuellement le gauchiste le plus fort de France, espérant former une alliance avec d’autres partis de gauche lors des élections législatives.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.