Le chef de la diplomatie française annule la rencontre de vendredi avec Lavrov

22.2. 22:45

Lors d’un point de presse à Paris, Le Drian a également déclaré que les ministres des Affaires étrangères de l’UE « s’étaient mis d’accord à l’unanimité sur un premier paquet de sanctions ». Dans le même temps, il a accusé la Russie de « violer le droit international » et de « violer ses obligations ».

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annulé l’invitation à une réunion à Paris de son homologue russe Sergueï Lavrov. C’est ce qu’a déclaré le site d’information France Info.

Le Drian a cité le fait que la Russie avait reconnu les régions séparatistes de l’est de l’Ukraine comme des États indépendants et souverains comme raison de l’annulation de la réunion prévue ce vendredi.

Les détracteurs de la direction française, Le Drian, ont déclaré que le président Emmanuel Macron avait fait tout son possible pour empêcher la guerre en Europe de l’Est.

Lors d’un point de presse à Paris, Le Drian a également annoncé que les ministres des affaires étrangères de l’UE étaient « convenu à l’unanimité d’un premier paquet de sanctions ». Dans le même temps, la Russie a accusé « violations du droit international » un « manquement à ses obligations ».

L’UE répond par de nouvelles sanctions contre la Russie en réponse à la reconnaissance par Moscou de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Louhansk (RDC et LHR) en tant qu’États indépendants. Le ministre européen des Affaires étrangères, Josep Borrell, a déclaré que les sanctions de l’UE « La Russie va faire mal et ils vont faire beaucoup de mal ». Il a ajouté que les sanctions, y compris le gel des avoirs et l’interdiction de visa, s’appliqueraient également aux 351 membres de la chambre basse du parlement russe qui ont soutenu la reconnaissance de la RPDC et de la LRR. Dans le même temps, Borrell a annoncé la poursuite des démarches diplomatiques dans l’intérêt « éviter la guerre au coeur de l’Europe ».

Le Drian a souligné que « la porte de la diplomatie reste ouverte ». Il a noté en même temps que « La situation autour de l’Ukraine est très grave ». « En adoptant des sanctions contre la Russie, les pays de l’UE ont fait preuve d’unité dans leur position », stressé.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.