Le différend sur les sous-marins français n’affectera pas

Le différend entre la France, les États-Unis et l’Australie sur la résiliation d’un contrat de production et de fourniture de sous-marins français ne devrait pas affecter la « coopération militaire » au sein de l’OTAN, a déclaré l’amiral Rob Bauer, président du Comité militaire de l’Alliance de l’Atlantique Nord. Samedi.

La France a critiqué jeudi une décision surprenante de l’Australie d’abroger le « Traité du siècle » pour la construction de sous-marins conventionnels avec la France et de préférer les sous-marins à propulsion nucléaire construits à l’aide de technologies américaines et britanniques.

Le contrat de 2016 concernait la construction de 12 sous-marins qui seront construits par la société française Naval Group pour les forces navales australiennes. Le contrat valait 31 milliards d’euros et était le plus gros contrat de défense de l’Australie.

Cependant, le projet a été retardé principalement en raison de l’exigence de Canberry que de nombreux composants proviennent de sources locales.

« C’est vraiment un coup dans le dos. Nous avons établi une relation de confiance avec l’Australie, qui a été trahie », a déclaré à France Info le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en réponse à la résiliation de l’accord par l’Australie.

La déclaration de Le Drian est une réponse à l’annonce faite mercredi par la Grande-Bretagne, les États-Unis et l’Australie qu’ils avaient signé un accord de sécurité sur le partage de technologies de défense avancées dans le but de contrer la Chine.

Le partenariat permettra également à l’Australie de construire pour la première fois des sous-marins à propulsion nucléaire.

L’accord trilatéral appelé AUKUS comprendra également une coopération dans le domaine de l’intelligence artificielle, des technologies quantiques et de la cybernétique.

En réponse à ces développements, le président français Emmanuel Macron a appelé vendredi à Paris les ambassadeurs de son pays aux États-Unis et en Australie.

Ne le manquez pas

La France reproche aux États-Unis et à l’Australie d’avoir annulé le contrat des sous-marins, ont rappelé les ambassadeurs

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.