Le premier soldat russe accusé d’un crime de guerre doit être jugé en Ukraine

Le premier soldat russe accusé d’un crime de guerre doit être jugé en Ukraine

Le soldat russe de 21 ans est actuellement en garde à vue. Il est accusé d’avoir tué un civil non armé de 62 ans.

Le plus important :

  • Poutine fera également la guerre en Transnistrie, réclamations chef du secret américain.
  • Un porte-parole de la Russie demande à Poutine d’annexer Kherson.
  • Les deux tiers de la population sont déjà revenus à Kiev, déclare le maire Klitschko.

Nous suivons Diane en ligne :

10.05 L’Ukraine a annoncé qu’elle avait reconquis le village de Pytomnyk, qui se trouve dans la région de Kharkiv au nord de la ville de Kharkov et à peu près à mi-chemin de la frontière russe.

« Les forces d’occupation sont passées sur la défensive (dans la région) pour ralentir le rythme de l’offensive de nos troupes », indique le dernier rapport de situation du ministère ukrainien de la Défense. (tarr)


9h40 Le commandant de la brigade des marines ukrainiennes Azovstali demande l’aide d’Elon Musk. Serhiy Volyna veut que Musk aide à évacuer les gens du complexe sidérurgique.

Volyna a déclaré qu’il avait créé un compte Twitter uniquement pour contacter Musk. « Les gens disent que vous venez d’une autre planète pour apprendre aux gens à croire en l’impossible », a écrit Volyna dans un message à Musk. « Nos planètes sont côte à côte parce que je vis là où il est presque impossible de survivre. Aidez-nous à passer d’Azovstal au pays intermédiaire. Si ce n’est pas vous, qui alors? », A poursuivi le commandant ukrainien.

Volyn a également appelé « tous les hommes de la planète Terre » à aider ce rapport à atteindre Musk.

Kiev a annoncé cette semaine que plus d’un millier de soldats ukrainiens sont toujours emprisonnés dans le complexe sidérurgique d’Azovstal, et plusieurs d’entre eux sont blessés.

Des femmes, des enfants et des personnes âgées ont été évacués du complexe métallurgique dans le cadre de missions humanitaires médiées par les Nations Unies et le Comité international de la Croix-Rouge.

Musk a soutenu l’Ukraine avec son service Internet par satellite Starlink, qui aide le pays à accéder à Internet en cas de panne ou de destruction des réseaux de télécommunications. (tarr)


8.25 Le conseiller du maire de Mariupol, Petro Andriushchenko, a déclaré mercredi que les troupes russes avaient bloqué toutes les voies d’évacuation de la ville.

Après des semaines de bombardements et de bombardements, il reste peu de bâtiments adaptés à Marioupol. Il y a également très peu de nourriture et d’eau potable, a déclaré Andriushchenko, ajoutant que certaines personnes restées dans la ville coopéraient avec les forces d’occupation russes en échange de nourriture.

L’AP a rappelé que les troupes russes luttaient toujours pour prendre le contrôle de la vaste zone de l’aciérie d’Azovstal, qui, en tant que dernier bastion, est défendue par des militants ukrainiens – membres du régiment Azov, de la Garde nationale et d’autres composantes de l’armée ukrainienne. Les forces.

Ces soldats refusent de se rendre parce qu’ils prétendent que les soldats russes les tortureraient ou les tueraient. Cependant, ils exigent l’évacuation de leur espèce blessée.

Dans ce contexte, l’Ukraine a proposé à la Russie l’échange des défenseurs blessés Azovstalle contre des prisonniers de guerre russes. « Un accord n’a pas encore été trouvé. Les négociations se poursuivent », a ajouté la vice-première ministre ukrainienne Iryna Vereščuková. (ap, tasr)


7.52 Selon l’armée ukrainienne, les forces russes tentent à nouveau de traverser le fleuve Donets près de la ville de Lyman. Cela leur ouvrirait l’espace pour attaquer la ville de Sloviansk dans la région de Donetsk.


7.35 Un procès doit s’ouvrir en Ukraine contre le premier soldat russe accusé d’avoir commis un crime de guerre en relation avec l’invasion russe en cours dans ce pays. Le procureur général ukrainien Iryna Venediktov l’a annoncé mercredi.

Le soldat russe de 21 ans, identifié comme Vadim Shishimarin, est actuellement en garde à vue. Selon le procureur, il est accusé d’avoir tué un civil non armé de 62 ans.

Shishimarin, qui était membre du bataillon de chars, aurait tiré sur le civil le 28 février à travers la vitre d’une voiture dans le village de Chupachivka, dans la région de Soumy, dans le nord-est de l’Ukraine. Il aurait voulu empêcher un civil circulant à bicyclette de le condamner pour vol de voiture.

Venedictova a déclaré qu’un soldat russe pourrait encourir jusqu’à 15 ans de prison s’il est reconnu coupable, selon Sky News.

Le procureur général ukrainien a annoncé en avril que les autorités avaient enregistré un « grand nombre de cas » de civils ukrainiens tués par des soldats russes. Elle a déclaré qu’elle et son équipe s’occupaient de près de 8 000 crimes de guerre signalés à travers le pays. (nouvelles du ciel, tasr)


7.18 La Russie a accusé l’Ukraine d’avoir bombardé le village russe de Solochi, faisant état d’un mort et de six blessés.

Dans un message publié sur la plateforme Telegram, le gouverneur de la région de Belgorod, Viačeslav Gladkov, a déclaré qu’une des maisons du village avait été partiellement détruite à la suite du bombardement.

Il a ajouté que les habitants étaient évacués vers la sécurité. Il a décrit la situation dans la région de Belgorod comme la « plus difficile » depuis que le président russe Vladimir Poutine a envoyé des troupes russes en Ukraine le 24 février.

Ces dernières semaines, la Russie a accusé l’Ukraine d’avoir bombardé plusieurs villages russes et villages situés dans les zones frontalières. Kiev n’a pas répondu directement aux attaques, mais le conseiller du président ukrainien Mykhailo Podoľak a récemment qualifié ces incidents de « karma ». Il a déclaré que « l’Ukraine se défendra de toutes les manières », y compris les attaques « contre des entrepôts et des bases militaires ». (tarr)


7.02 Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est entretenu mercredi avec le chancelier allemand Olaf Scholz au sujet de l’aide à la défense, de la coopération dans le secteur de l’énergie et du nombre croissant de sanctions imposées à la Russie.

« J’ai eu un entretien régulier avec le chancelier Olaf Scholz. Nous avons parlé d’aide à la défense, de coopération dans le secteur de l’énergie et des sanctions croissantes imposées à l’agresseur russe. Nous apprécions le dialogue de haut niveau et le soutien dans notre lutte », a écrit Zelenskyj sur le réseau social Twitter.

Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Hebestreit, a déclaré que Scholz avait souligné lors d’un appel téléphonique que la Russie devait mettre fin au conflit armé en Ukraine.

« La chancelière et le président de l’Ukraine ont également échangé des vues sur des moyens très concrets et pratiques de continuer à aider l’Ukraine, et ont convenu de rester en contact étroit », a déclaré Hebestreit.

The Guardian rappelle que Zelensky a invité Scholz à se rendre en Ukraine le 9 mai pour faire un geste politique fort. Selon le quotidien britannique, les dirigeants allemands se sont souvent rendus à Moscou à cette date, alors que la Russie célèbre le Jour de la Victoire. Cependant, Scholz ne s’est pas rendu en Ukraine lundi et est resté à Berlin, où il a accueilli le président français Emmanuel Macron. Schloz et Macronome ont visité ensemble la porte de Brandebourg, illuminée aux couleurs ukrainiennes en signe de soutien.

Reuters a noté que Scholz était réticent à se rendre en Ukraine après que Kiev n’ait pas montré sa volonté d’accueillir le président allemand Frank-Walter Steinmeier. En Ukraine, il est associé à la politique allemande, qui a promu des relations commerciales étroites et d’autres relations avec la Russie. Cependant, la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock s’est rendue en Ukraine mardi. Elle est la plus haute responsable allemande qui s’est rendue à Kiev depuis le début de l’invasion russe. (tarr)


6.40 Depuis le début de l’invasion russe, 561 membres de la Garde nationale ukrainienne ont été tués et 1 697 autres blessés. C’est ce qu’a déclaré mercredi le plus haut représentant de cet organe de sécurité, qui relève directement du ministère ukrainien de l’Intérieur. TASR a repris le rapport de Reuters, selon lequel il s’agissait du tout premier bilan officiel des victimes, car les autorités ukrainiennes, comme les autorités russes, parlent à peine de leurs pertes sur le champ de bataille.

Le chef du département des opérations de l’administration générale de la Garde nationale, Oleksij Nadtočyj, a publié des informations sur le nombre de membres tués et blessés lors du briefing en ligne. Le solde comprend également des membres du régiment nationaliste d’Azov, car il s’agit d’une unité relevant de la garde nationale. Kiev a déclaré mardi qu’il y avait encore 1 000 hommes du régiment d’Azov dans les aciéries d’Azovstal, qui faisaient face aux troupes russes.

Selon Reuters, les responsables ukrainiens publient très rarement des données sur les soldats tués au combat, tandis que le ministère de la Défense de Kiev n’a pas encore fourni d’informations précises sur ses pertes militaires. Mi-avril, cependant, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reconnu que quelque 2 500 à 3 500 soldats avaient perdu la vie dans la lutte contre les agresseurs russes et que le nombre de blessés était d’environ 10 000. Cependant, ceux-ci n’auraient pas pu être vérifiés de manière indépendante. (tarr)


6.25 Les séparatistes pro-russes de Donetsk, Donbass, ont célébré mercredi le huitième anniversaire de la déclaration arbitraire de l’Ukraine. L’agence de presse AP en a informé.

La place de la Constitution dans le centre-ville a été rebaptisée mercredi selon un officier russe qui a été parmi les premiers membres russes tués lors d’une « opération militaire spéciale », comme le président russe Vladimir Poutine qualifie d’agression en Ukraine.

Le chef de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DDR) Denis Pushilin et Engels Gajimagomedov, le père de l’officier tué Nurmagomed Gadjimagomedov, ont réuni un nouveau signe avec le nom changé. Les habitants qui soutiennent les séparatistes pro-russes sont venus déposer des fleurs.

La « Journée de la République populaire de Donetsk » a été célébrée cette année sans les événements de masse habituels pour des raisons de sécurité.

Les forces ukrainiennes combattent les séparatistes soutenus par la Russie dans la région orientale du Donbass depuis 2014. Avant le début de l’invasion russe de l’ensemble de l’Ukraine le 24 février de cette année, Moscou a reconnu les régions de Donetsk et Lougansk comme des États indépendants. (tarr)

Que s’est-il passé le mercredi 11 mai :

Guerre en Ukraine Un porte-parole de la Russie demande à Poutine d’annexer Kherson

Le 2 mars, Kherson est devenue la première ville ukrainienne à être occupée par les forces russes. Jusqu’à présent, c’est la seule métropole de la région ukrainienne que Moscou occupe depuis le début de l’invasion.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.