Le président Macron a de sérieux problèmes : son parti n’a pas une certaine majorité au parlement ! Tout cela peut arriver

L’alliance soutenant le président français Emmanuel Macron ne dispose pas d’une certaine majorité de sièges au nouveau parlement après le premier tour des élections de dimanche. Selon les prévisions, il a obtenu à peu près le même nombre de voix que la coalition de gauche dirigée par Jean-Luc Mélenchon, a rapporté l’AFP.

L’alliance centriste du président Spolu! (Ensemble !) et le bloc de Mélenchon, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) ont obtenu à peu près le même nombre de voix au premier tour – 25 à 26 %, selon diverses prévisions. Après le second tour des élections, qui se tiendra dimanche prochain, l’alliance de Macron pourrait remporter un total de 225 à 310 sièges parlementaires. Cependant, il en faudrait au moins 289 pour conserver la majorité actuelle au parlement.

La coalition de gauche nouvellement formée NUPES pourrait avoir 150 à 220 représentants au parlement nouvellement élu, selon les prévisions publiées après la fin du premier tour de scrutin. Il devrait ainsi devenir de loin le groupe d’opposition parlementaire le plus puissant. Selon les analystes, si le bloc présidentiel ne parvient pas à maintenir sa majorité parlementaire actuelle après le second tour des élections, Macron sera confronté à une période de gouvernance difficile au cours de laquelle il devra négocier l’approbation de lois individuelles avec les partis de droite. Il pourrait aussi essayer d’avoir des députés de l’opposition ou des députés indépendants de son côté.

« C’est un avertissement très sérieux adressé à Emmanuel Macron. Il n’est pas du tout sûr de la majorité« , a commenté le politologue Brice Teinturier sur les prévisions publiées à l’issue du premier tour des élections.

Selon le système électoral français, un candidat doit obtenir une majorité qualifiée de voix le jour du scrutin, ainsi que le soutien d’au moins 25 % des électeurs inscrits dans une circonscription, pour être élu au premier tour.

Sinon, les deux meilleurs candidats de la circonscription, ainsi que les autres candidats qui ont reçu le soutien d’au moins 12,5 % des électeurs inscrits, passent à un second tour, au cours duquel le candidat ayant obtenu le plus de voix l’emporte.


Irène Belrose

« Fanatique de musique. Penseur maléfique. Accro au café. Spécialiste du voyage. Créateur. Praticien de l’Internet.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.