Les banques françaises et italiennes sont exposées à la plupart des pertes potentielles des activités russes

Jamie Dimon, chef du géant financier de JPMorgan, il y a deux jours il a dit que la banque pourrait perdre un milliard de dollars en raison de l’invasion russe de l’Ukraine.

Il a montré à quel point le conflit pouvait nuire à une grande institution financière mondiale.

Les banques européennes ont des expositions totalisant environ 90 milliards d’euros en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. Cependant, selon le Chart of the Day de l’Autorité bancaire européenne (EBA), qui est l’un des régulateurs du secteur dans l’Union européenne, ils sont significativement concentrés dans seulement trois pays. Parmi eux se trouvent les pays où viennent les mères des plus grandes banques slovaques.

La taille des expositions ne signifie pas que les pertes futures seront les mêmes. Cependant, l’invasion de l’Ukraine, ainsi que les demandes actuelles de la Russie, telles que les paiements en roubles pour l’énergie, montrent qu’on ne peut pas se fier au libellé des traités dans ce pays.

Selon l’ABE, la guerre ne fait pas encore peser de menace directe sur la stabilité financière des banques européennes, même si cela pourrait ne plus être le cas plus tard. Le régulateur veille à ce que les banques disposent de suffisamment de fonds propres et de coussins de liquidité pour faire face à de tels chocs. La rentabilité des banques s’est également stabilisée et est plus élevée qu’avant la pandémie. Contrairement aux crises précédentes, les banques ne souffrent pas d’une forte augmentation des prêts non performants et leur part continue de baisser.

Ils sont sur le point de partir

Plusieurs banques qui ont des succursales en Russie ont déjà annoncé qu’elles envisageaient d’y fermer

Vous avez besoin d’au moins un abonnement standard pour lire.

Êtes-vous abonné?

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.