Les étrangers détenus en Iran sont français

Paris, 12 mai (TASR) – Les citoyens des pays européens dont l’Iran a annoncé mercredi la détention sont des ressortissants français. Le ministère français des Affaires étrangères l’a déclaré jeudi, qui a également appelé à leur libération immédiate, a rapporté l’agence AFP.

La diplomatie française a également signalé que l’ambassadeur de France à Téhéran demandait un accès consulaire aux détenus. Par ailleurs, le ministère a convoqué l’ambassadeur d’Iran à Paris.

Sur la détention de deux citoyens européens pour leur « rôle dans l’organisation des émeutes« En République islamique d’Iran, a informé mercredi le ministère iranien des Services secrets.

Selon l’Iran, le couple a été embauché par les services secrets d’un pays européen non spécifié, et ils devaient agir en tant qu’agents étrangers.

Selon l’agence AFP, les militants des droits de l’homme estiment que la détention d’un couple de citoyens français est une autre manifestation de la politique de l’Iran, qui « prendre délibérément des otages« essayer d’imposer des concessions à l’Occident.

Bien que l’Iran ait récemment libéré deux citoyens britanniques de nationalité iranienne – Nazanin Zaghari-Ratcliffe et Anoosheh Ashoori – on estime qu’au moins une douzaine de citoyens occidentaux sont toujours détenus en Iran.

Parmi eux figure le médecin suédois d’origine iranienne Ahmad Reza Jalali, condamné à mort en 2017 pour espionnage au profit d’Israël. Les médias iraniens ont rapporté que son exécution devait avoir lieu le 21 mai.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.