Les exportations de biens ont augmenté de 16,6 % en glissement annuel

Les exportations totales de marchandises de la Slovaquie ont augmenté de 16,6 % d’une année sur l’autre, malgré la pandémie et les perturbations des chaînes d’approvisionnement. La hausse des prix du gaz, de l’électricité et du pétrole a contribué à l’augmentation de 19,4 % des importations totales.

Des marchandises d’une valeur de 88,55 milliards d’euros ont été exportées de la République slovaque en 2021. Par rapport à 2020, les exportations totales ont augmenté de 16,6 %. L’importation de biens a également été nettement plus élevée. Des marchandises d’une valeur de 86,68 milliards d’euros ont été importées en République slovaque, avec une croissance de 19,4 % en glissement annuel.

Ainsi, le solde du commerce extérieur pour 2021 a été actif à hauteur de 1,88 milliard d’euros (soit 1,44 milliard d’euros de moins que pour 2020).

Cela résulte de la publication des résultats définitifs sur le commerce extérieur de la République slovaque en 2021. Ceux en termes de Calendrier de révision en 2022 publié par l’Office statistique (ŠÚ) de la République slovaque mercredi 21 septembre. Il s’agit d’un raffinement des données préliminaires qui ont été publiées en mars de cette année.

Les résultats définitifs montrent que la valeur la plus élevée des marchandises exportées de Slovaquie a été exportée vers l’Allemagne et les pays voisins. Son volume a augmenté d’année en année. Les exportations vers l’Allemagne ont augmenté de 12 %, vers la République tchèque de 29,3 %, la Pologne de 24 % et la Hongrie de 35 %.

La France, l’Autriche, l’Italie, le Royaume-Uni, la Chine et la Fédération de Russie figuraient également parmi les partenaires commerciaux les plus importants pour les exportations (selon la valeur la plus élevée des biens exportés). Pour toutes les destinations, la valeur a augmenté d’une année sur l’autre.

À l’inverse, les exportations vers les États-Unis d’Amérique ont diminué de 1,4 %, la République de Corée de 18,9 % et la Norvège de 22,1 %.

Du point de vue des principaux groupements économiques, près de 80 % de la valeur des biens exportés sont allés aux pays de l’UE. D’une année sur l’autre, cette valeur a augmenté de 18,3 %. Les exportations vers les pays de l’OCDE ont augmenté de 16,4 % (plus de 87 % des exportations totales de la Slovaquie).

Les importations ont également augmenté

Les importations ont également augmenté de façon dynamique. Parmi les partenaires commerciaux les plus importants, les biens de plus grande valeur ont été importés d’Allemagne à 21,9 %, de République tchèque à 15,8 % et de Chine à 28,3 %. En quatrième position, les importations en provenance de la Fédération de Russie. Ce dernier a affiché la dynamique la plus élevée d’une année sur l’autre, les biens importés représentant 63,3 % de plus qu’en 2020.

La Pologne, la République de Corée, le Vietnam, la France, l’Italie, l’Autriche et la Roumanie faisaient également partie des 10 premiers pays d’où nous importions des marchandises. Les importations en provenance de Hongrie de 7,2 %, du Royaume-Uni de 9,8 % et de Suisse de 3,4 % ont enregistré une baisse en glissement annuel.

Du point de vue des principaux groupements économiques, par rapport à 2020, les importations en provenance des pays de l’UE ont augmenté de 15,1 % (représentaient plus de 64 % des importations totales) et des pays de l’OCDE de 15,4 % (la RS représentait près de 65 % des importations totales). importations totales).

La République slovaque avait le solde actif le plus important avec la Hongrie (3,27 milliards d’euros), l’Allemagne (2,88 milliards d’euros), la France (2,73 milliards d’euros), l’Autriche (2,58 milliards d’euros) et la Pologne (2,54 milliards d’euros). La RS avait également un solde positif avec le Royaume-Uni, les États-Unis d’Amérique, la République tchèque, l’Italie, la Roumanie et la Suisse.

Le solde passif le plus important concernait la République de Corée (4,34 milliards d’euros), la Fédération de Russie (4,22 milliards d’euros), la Chine (4,04 milliards d’euros), le Vietnam (3,91 milliards d’euros), la Malaisie (755,9 milliards d’euros) et Taïwan (403,9 milliards d’euros). euros).

Olivie Bourdillon

"Introverti. Érudit des médias sociaux. Nerd du bacon. Gourou de Twitter. Défenseur de l'alimentation totale. Passionné de culture pop professionnelle. Amateur d'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.