L’Europe enregistre les premiers cas de variole

Bruxelles, 20 mai (TASR) – La Belgique a annoncé vendredi le deuxième cas de variole. La maladie a été détectée dans un laboratoire à Louvain. Il s’agit d’un homme originaire de la province du Brabant flamand. L’agence Belga en a fait part en faisant référence au virologue Marc Van Ranst, qui en a fait part sur Twitter.

Le premier cas de singes atteints de variole a été enregistré jeudi dans la ville d’Anvers, rappelle l’agence DPA. Les deux hommes infectés ont assisté à la même fête. Cependant, le lien potentiel entre les deux cas confirmés nécessite une évaluation plus approfondie, selon Belga.

Des cas de variole ont également été signalés ces dernières semaines en Grande-Bretagne, au Portugal, en Espagne et en Italie, ainsi qu’au Canada et aux États-Unis. L’Australie a également signalé le premier cas vendredi.

La variole est une maladie infectieuse virale rare semblable à la variole, bien qu’elle ait une évolution plus bénigne. Ils se produisent en Afrique centrale et occidentale, souvent à proximité des forêts tropicales humides. Ils ont été trouvés pour la première fois dans les années 1970 en République démocratique du Congo (RDC), où ils sont déjà considérés comme endémiques.

Le virus peut être transmis d’une personne à l’autre par des gouttelettes dans l’air, un contact corporel étroit ou le partage de linge ou d’objets contaminés. Les symptômes comprennent de la fièvre, des maux de tête et des éruptions cutanées.

La France enregistre le premier cas de variole

La France a confirmé vendredi le premier cas de variole. TASR a repris le rapport de l’agence AFP, qui souligne que la maladie originaire d’Afrique a déjà été signalée par plusieurs pays européens et pays nord-américains.

La variole a été diagnostiquée chez un homme de 29 ans dans la région Ile-de-France de la région métropolitaine de Paris. L’homme n’est pas récemment revenu d’un pays étranger où le virus est présent, ont indiqué les autorités sanitaires françaises.

Des cas de variole ont également été signalés ces derniers jours en Grande-Bretagne, au Portugal, en Espagne, en Suède, en Italie, ainsi qu’aux États-Unis et au Canada, ce qui fait craindre, selon l’AFP, que la maladie, qui est par ailleurs courante dans le centre et l’ouest L’Afrique commence à s’étendre.

Selon l’AFP, la variole du singe est une maladie virale unique qui n’est généralement pas mortelle et se manifeste souvent par de la fièvre, des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés, des rhumes, de la fatigue et des éruptions cutanées de type variole sur les mains et le visage.

Napoleon Favre

"Lecteur. Voyageur évangéliste. Internetaholic indépendant. Fier spécialiste du Web. Passionné de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.