L’Ukraine veut un siège garanti dans l’UE

Berlin, 12 mai (TASR) – Kiev exige que l’Union européenne lui réserve un siège, même si le processus d’adhésion doit prendre du temps. Le chef du ministère ukrainien de la Diplomatie, Dmytro Kuleba, l’a déclaré jeudi à Berlin. TASR a repris le rapport de l’AFP et de Reuters.

« Ce n’est pas l’adhésion de l’Ukraine à l’UE le plus tôt possible. Mais il est très important pour nous que l’Ukraine ait un siège qui lui soit réservé. » a déclaré Kuleba dans une interview à la télévision allemande ARD. « On entend souvent dire que l’Ukraine appartient à l’Europe, appartient à la famille européenne – et maintenant il s’agit de réserver cette place », il ajouta.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré lundi qu’il faudrait des décennies à l’Ukraine pour devenir membre de l’Union européenne, et a plutôt indiqué la possibilité de créer « Communauté politique européenne »qui pourrait être l’Ukraine ou la Grande-Bretagne post-Brexit.

« Cette nouvelle organisation européenne permettrait aux États européens démocratiques (…) de trouver un nouvel espace de coopération politique, de sécurité, de coopération dans les domaines de l’énergie, des transports, des investissements, des infrastructures ou de la circulation des personnes. » a déclaré Macron.

Peu avant le discours du président français, la présidente de la Commission européenne (CE), Ursula von der Leyen, a annoncé sur Twitter que la CE, en tant qu’organe exécutif de l’UE, donnerait son avis sur la candidature de l’Ukraine à l’adhésion en juin.

Dans une interview, le ministre ukrainien des Affaires étrangères a salué la réponse de l’Allemagne à l’invasion russe de l’Ukraine. Kuleba a déclaré que des changements positifs avaient eu lieu après que l’Allemagne a décidé de fournir des armes lourdes à l’Ukraine et a soutenu le projet d’embargo de l’UE sur le pétrole russe sous la pression de ses alliés.

Le chef de la diplomatie ukrainienne participera également à une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 lors de sa visite en Allemagne. Kuleba prévoit d’y faire pression pour l’adhésion de l’Ukraine à l’UE, ainsi que pour de nouvelles sanctions contre la Russie. Il veut également parler de la lutte contre la pénurie alimentaire mondiale causée par la guerre en Ukraine.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.