Poutine et Macron appelés à nouveau à la crise autour de l’Ukraine

3 février 2022 à 22h10 je Mis à jour le 3 février 2022 à 22h33

Poutine et Macron ont également évoqué un éventuel face-à-face.

PARIS. président russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron ils se sont exprimés jeudi lors d’une conversation téléphonique sur des questions liées aux pourparlers entre la Russie, les États-Unis et l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), ainsi que sur les garanties de sécurité que Moscou exige en lien avec les tensions autour de l’Ukraine.


L’article continue sous la publicité vidéo

L’article continue sous la publicité vidéo

Le Kremlin a déclaré que les présidents avaient échangé leurs points de vue sur la situation actuelle lors de l’entretien. Macron et Poutine ont été au téléphone pour la troisième fois en une semaine.

« Ce dialogue se poursuit sur la situation autour de l’Ukraine et sur les questions liées à l’initiative de la Russie d’établir des garanties de sécurité juridique à long terme », a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

Selon le Kremlin, les présidents ont également évoqué une éventuelle rencontre personnelle. Macron a précédemment déclaré qu’il n’excluait pas la possibilité qu’il se rende à Moscou. Cependant, le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré jeudi que la date d’une éventuelle rencontre personnelle entre les présidents russe et français n’avait pas encore été fixée.

Macron a également eu une conversation téléphonique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky jeudi.

« Nous avons continué avec Emmanuel Macronto à relever les défis sécuritaires et à accélérer le processus de paix au format normand », écrit-il. Zelenski tu appelles. Il voulait dire des discussions d’équipe impliquant la Russie, l’Ukraine, la France et l’Allemagne.

Selon l’AFP, l’Europe tente d’apaiser les tensions entre la Russie et l’Ukraine. La Russie a rassemblé plus de 100 000 soldats aux frontières de l’Ukraine, faisant craindre qu’elle envisage de lancer une attaque. Mais Moscou nie.

Olivie Bourdillon

"Introverti. Érudit des médias sociaux. Nerd du bacon. Gourou de Twitter. Défenseur de l'alimentation totale. Passionné de culture pop professionnelle. Amateur d'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.