Qu’attendent les députés français de la présidence de leur pays ? | Intelligence

Nous avons demandé aux eurodéputés français ce qu’ils attendaient de la présidence. Voici leurs réponses :

Compte tenu des élections présidentielles en France ce printemps, il serait utile que le gouvernement demande un transfert de la présidence. « En tout cas, la présidence française ne doit pas être qu’un exercice de communication, mais doit mettre en œuvre deux ou trois priorités clairement définies pour atteindre un objectif, l’élimination des points faibles », a déclaré François-Xavier Bellamy (ELP). Selon lui, la présidence devrait se concentrer sur trois points précis : « nos approvisionnements énergétiques, le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières et la réforme de la politique migratoire européenne ».

La Présidence doit être guidée dans son travail par le besoin de justice sociale et climatique, estime Sylvie Guillaume (S&D). Plus précisément, il attend de la France qu’elle se concentre sur le paquet législatif « Fit for 55 », qui comprend des propositions sur le climat, et souhaite également qu’un accord interinstitutionnel puisse être trouvé concernant la directive sur le salaire minimum.

Concernant la Conférence sur l’avenir de l’Europe, qui est une autre priorité de la Présidence française, Sylvie Guillaume espère que « les conclusions de la conférence recevront une vraie base sans filtre, même si cela signifie qu’il faudra ouvrir les traités ».

Pour Marie-Pierre Vedrenne (groupe Renew Europe), l’une des premières priorités de la présidence française du Conseil de l’UE sera d’assurer un renouveau innovant, socialement équitable et économiquement durable. Le député Vedrenne estime également que la présidence sera l’occasion de travailler à une Europe unie qui ne transige pas sur ses valeurs. « Nous devons renforcer l’Europe qui protège, qui défend sa vision du monde et renforce le sentiment d’appartenance », a-t-elle ajouté.

Les eurodéputés verts David Cormand et Michèle Rivasi soulignent que « nous avons le devoir de remettre l’Union européenne sur le chemin de l’Etat de droit et de protéger les droits humains fondamentaux pour tous ». Ils insistent également pour que la crise climatique et la protection de l’environnement soient des priorités durant la présidence française de l’UE. « En lien avec la crise écologique, sociale et démocratique, la France doit encore une fois renforcer son ambition dans la recherche de solutions pour en finir avec les blocs qui paralysent souvent toute l’UE », ont conclu les membres de cette faction.

Jordan Bardella (Groupe Identité et Démocratie) attend de la Présidence qu’elle réforme Schengen pour garantir la libre circulation aux seuls citoyens européens. Selon le député européen, les attentats terroristes commis par des terroristes islamistes qui ont pu utiliser l’espace Schengen après avoir traversé les frontières montrent à quel point le système actuel est faible. La présidence française « devrait enfin être l’occasion des réformes audacieuses qu’attendent les Français et tous les Européens », a ajouté Bardella.

Selon Manon Aubryová (Groupe de la gauche), « la présidence française doit être pleinement focalisée sur deux grandes priorités – la crise climatique et la croissance des inégalités ». Le député souligne que la France devrait « promouvoir et défendre un Green Deal plus ambitieux, lutter pour un vrai salaire minimum européen et pousser à la transformation globale du cadre de gestion économique pour mettre fin à la pression sur la concurrence et aux coupes budgétaires ». Selon la députée Aubryová, la responsabilité des entreprises est également l’un des sujets fondamentaux que la présidence devrait traiter.


La France a succédé à la Slovénie à la présidence tournante du Conseil, elle dirigera le Conseil pour la treizième fois. Le prochain pays à assumer ce rôle sera la République tchèque à partir du 1er juillet 2022.

Gaspard Pettigrew

"Lecteur. Fanatique de la cuisine professionnelle. Écrivain. Gourou d'Internet. Amateur de bière d'une humilité exaspérante. Fan de café sans vergogne."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.