Selon les sondages, Le Pen peut gagner au second tour

Son avance se situe au niveau de l’écart statistique.

Sur la photo, le candidat au poste de présidente française Marine Le Pen et l’actuel président français Emmanuel Macron. Photo : TASR/AP

L’avance du président français Emmanuel Macron sur Marine Le Pen dans les sondages préélectoraux s’est déjà réduite au niveau de l’erreur statistique. Cela découle d’une enquête Elabe pour la chaîne de télévision BFM.

Selon le sondage, ces deux candidats iront au second tour, et lors des élections du 24 avril, leur différence ne serait que de cinq pour cent. Compte tenu de l’écart statistique de 3,1 %, cela signifie que Le Pen a une chance de gagner.

Au premier tour de dimanche (10 avril), 21 % des Français voteraient pour Le Pen, 28 % pour Macron, soit le plus de tous les 12 candidats à la présidence.

Au second tour, l’enquête prévoit un gain de 52,5% pour Macron et de 47,5% pour Le Pen.

Lors de la publication de ces données, les statisticiens soulignent que le terme « erreur statistique » est trompeuse car il n’y a pas d’erreur dans les calculs. C’est plutôt une déviation, car les opinions des gens ne peuvent pas être estimées avec une précision absolue.

L’étalement du nombre de voix que les candidats peuvent obtenir se chevauche dans ce cas, et Le Pen a une chance de l’emporter, même si cela semble désormais peu probable, explique BFM TV.

La grande inconnue des élections de cette année est aussi la participation électorale. Selon l’AFP, la campagne fade n’a pas séduit les électeurs, et 70% d’entre eux envisagent de se rendre aux urnes. Ce serait le taux de participation le plus bas à une élection présidentielle depuis l’introduction de l’élection directe en 1965.

Emmanuel MacronÉlection présidentielle françaiseFranceMarine Le Pen

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.