Sivakov ne représentera plus la Russie : Pour la France aux JO de Paris ?

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a approuvé une demande de l’ancien cycliste russe Pavel Sivakov (24 ans) de changer sa nationalité en français. Il devient ainsi le premier Russe à abandonner le sport sous pavillon russe.

Il a concouru sous le maillot russe aux Jeux olympiques de Tokyo ou aux Championnats du monde 2019 dans la ville anglaise du Yorkshire. Le coureur de l’équipe britannique Ineos Grenadiers est considéré comme un grand talent cycliste. Le site spécialisé CyclingNews.com en a informé.

Le cycliste de 24 ans est né en Italie à l’âge d’un an et ses parents ont déménagé en France. « La France est un endroit où j’ai grandi, fait mes études et suis tombé amoureux du cyclisme, ce qui m’a amené à faire de la course. Je m’y sens chez moi. » dit Sivakov.

La raison du changement de sa nationalité est l’invasion des troupes russes en Ukraine. « Je suis absolument contre cette guerre. Toutes mes pensées vont maintenant au peuple ukrainien. Comme la plupart des gens dans le monde, j’espère maintenant la paix et la fin rapide des souffrances qui sévissent en Ukraine. » a annoncé le vainqueur de la course Autour de la Pologne à partir de 2019

L’UCI a éliminé toutes les équipes russes et biélorusses de la compétition cette semaine. Les représentants de ces deux pays partant pour d’autres écuries peuvent continuer à concourir sous le drapeau neutre. La saison de Sivakov à Ineosa n’était donc pas en danger, mais il a néanmoins tenté d’accélérer le changement de nationalité.

« Je voulais devenir une équipe de France depuis un certain temps maintenant. Je tiens à remercier l’UCI et l’équipe Ineos de m’avoir soutenu dans cette démarche. Je suis très heureux de pouvoir courir en tant que membre de l’équipe de France lors d’une compétition internationale. aux JO de 2024, ce serait mon rêve. » a terminé le déjà fier Français Sivakov.

Pavel Sivakov a une chance de gagner le Tour de France à l’avenir. Il a aussi le potentiel d’être un bon grimpeur. En 2018, il a rejoint la meilleure équipe britannique Sky, qui a ensuite changé son nom en Ineos. Lors des événements du Grand Tour il y a trois ans, il était le leader remplaçant du Colombien blessé Egan Bernal au Giro d’Italia. Il a terminé à la 9e place du classement général, alors qu’il portait également temporairement un maillot blanc de meilleur coureur de moins de 25 ans.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.