Soirée littéraire sur l’écrivaine française Louise de Vilmorin – A lire – Culture

L’Institut français de Slovaquie, en collaboration avec la maison d’édition Slovart, organise une rencontre autour de la célèbre écrivaine française Louise de Vilmorin, qui a passé une partie de sa vie en Slovaquie dans le manoir de Budmerice.


,


13/10/2021 13:00



Photo:

Louise de Vilmorin était non seulement une auteure de romans et de poésie, mais aussi une journaliste et une grande sainte.




L’événement a lieu le 14 octobre à 18h00 dans la galerie de l’Institut français de Bratislava. Y assisteront les auteurs de ses livres biographiques Geneviève Haroche-Bouzinac de France et Eva Maliti Fraňová, dont le livre sur Louise de Vilmorin On Pleasant Feelings n’a été publié que récemment par Slovart. L’événement sera animé par Miroslava Vallová et des extraits du livre seront lus par Lucia Hurajová.

« Louise de Vilmorin (1902-1969) n’était pas seulement l’auteur de romans et de poésie, dont le talent était célébré par Jean Cocteau, mais aussi une journaliste et une grande sainte. En octobre 1937, elle rencontre Pavel Pálffy de Erdöd, dont il était dit comte de Prešpork à Paris. En janvier 1938, elle l’épousa à Bratislava. L’auteur du livre « Sainte-Unefois » commença ainsi sa vie comme si elle sortait d’un conte de fées. Elle séjourna dans le manoir de Budmerice. La nature sauvage de les Petites Carpates l’ont enchantée. Sa vie a commencé, pleine d’événements mondains et d’activités créatives, interrompue seulement par ses séjours à Vienne et à Budapest. Elle a écrit le recueil « Fiançailles pour rire », « Le Sable du sablier » et le roman « Le lit à colonnes » pendant ses années à Budmerice. Malgré son départ en 1944, Louise continue de porter des éléments de la garde-robe hongroise, et une partie de son âme reste à jamais hongroise. » – Geneviève Haroche-Bouzinac, auteur de la biographie de Louise de Vilmorin : La vie d’un bohème.

Le roman À propos des sentiments agréables d’Eva Maliti Fraňová est aussi une histoire d’amour de la période de guerre. Elle est l’écrivaine française Louise Lévêque de Vilmorin, que le destin a amenée en Slovaquie pendant plusieurs années, il s’agit du comte Pavol Pálffy de Erdöd. Bien que cette relation n’ait pas duré très longtemps, Louise mentionne les années dans le manoir Pálffy à Budmerice comme les plus belles. Bien que le roman soit une fiction d’art, il est basé sur des faits que l’auteur a étudiés à partir de chroniques, de mémoires, de littérature professionnelle et de périodiques. Ce n’est pas seulement une histoire d’amour, mais révèle également le destin des descendants des familles nobles de la haute noblesse au XXe siècle.

Léopold Moulin

"Analyste de longue date. Passionné de cuisine subtilement charmant. Introverti. Accro aux médias sociaux. Lecteur. Pionnier général de la télévision. Étudiant. Future idole des adolescents."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.