Suite à la création d’AUKUS, l’Union a reporté les négociations de libre-échange avec l’Australie – euractiv.sk

Il s’agit du deuxième report depuis que l’Australie a signé un pacte de défense avec le Royaume-Uni et les États-Unis. L’Union tient ainsi aux côtés de Paris, qui a perdu un énorme contrat militaire en raison du nouvel accord.

Pour la deuxième fois, l’Union européenne a reporté un autre cycle de négociations de libre-échange avec l’Australie. Le ministre australien du Commerce, Dan Tehan, l’a déclaré vendredi. Bruxelles a provoqué la colère de la décision de Canberry d’annuler un contrat de 40 milliards de dollars (34,37 milliards d’euros) avec la France.

En septembre, l’Australie a annulé un contrat avec une société française pour la construction d’une flotte de sous-marins conventionnels. Au lieu de cela, il a décidé de construire au moins huit sous-marins nucléaires avec la technologie américaine et britannique à la suite d’un partenariat de sécurité à trois volets appelé AUKUS avec les deux pays.

L’annulation du contrat a provoqué la colère de la France, qui a accusé à la fois l’Australie et les États-Unis de « l’avoir poignardé dans le dos ». Paris a rappelé ses ambassadeurs de Canberry et de Washington.

En signe de solidarité avec la France, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a exprimé des doutes quant à la possibilité pour le bloc de conclure un accord commercial avec l’Australie.

Le ministre australien Tehan a déclaré vendredi 22 octobre que le 12e cycle de négociations avec l’UE était reporté pour la deuxième fois en un mois, cette fois à février 2022.

Les pourparlers avaient auparavant été reportés d’un mois, jusqu’en novembre. « L’Union européenne a annoncé au gouvernement australien que le 12e cycle de négociations sur un accord de libre-échange aura lieu en février », a déclaré Tehan dans un communiqué.

Tehan a noté il y a quelques semaines que l’Australie conclurait un accord de libre-échange avec l’UE d’ici la fin de l’année prochaine.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.