Un tribunal français a allégé les peines familiales de Fillon – Monde – Actualités

La cour d’appel française a confirmé lundi les condamnations de l’ancien Premier ministre français de droite François Fillon et de son épouse Penelope. L’agence AFP en a informé.

Fillon a été reconnu coupable en juin 2020 d’avoir employé sa femme comme assistante parlementaire et lui a versé des centaines de milliers d’euros sur fonds publics pour un travail fictif de plus de 15 ans.

La cour d’appel a maintenant confirmé le verdict, mais a réduit la peine de Fillon de cinq à quatre ans de prison, dont trois avec sursis. Il a réduit la peine de sa femme Penelope de trois à deux ans de probation.

Ils ont 800 000 retours

Dans le même temps, le tribunal a maintenu l’amende de 375 000 euros, qui doit être payée par chacun des époux. Le couple a également été sommé de restituer 800 000 € à l’Assemblée nationale, chambre basse du parlement français, qui versait à Penelope Fillon le salaire d’assistante parlementaire de son mari, partie civile au litige.

Cependant, conformément aux directives françaises en matière de condamnation, il est peu probable que Fillon se retrouve réellement derrière les barreaux, selon l’AFP. Au lieu de cela, on pourrait lui ordonner de porter le soi-disant bracelet de surveillance de la cheville.

Lire la suite Le Premier ministre français Fillon et son épouse ont été reconnus coupables de détournement de fonds

Lors de la procédure d’appel, le couple a insisté sur le fait que Penelope Fillon servait en fait d’assistante parlementaire. Le couple n’a pas comparu pour entendre l’appel devant le tribunal.

Penelopegate a aidé Macron

Lors de l’audience de novembre, les requérants ont déclaré qu’il existait des preuves irréfutables que Fillon et son futur adjoint, Marc Joulaud, avaient employé Penelope Fillon comme assistante parlementaire fictive entre 1998 et 2003.

L’ancien député européen Joulaud vient d’être confirmé par une peine de trois ans avec sursis. Joulaud est devenu suppléant au parlement lorsque Fillon a pris ses fonctions, et a ensuite continué à payer sa femme.

L’affaire, également connue sous le nom de « Penelopegate », a atteint l’opinion publique en 2017 lors de la campagne précédant l’élection présidentielle, conduisant Fillon à démissionner. Sa démission de la bataille pour l’Elysée a assoupli la position du dernier vainqueur de l’élection, l’actuel président Emmanuel Macron.

Napoleon Favre

"Lecteur. Voyageur évangéliste. Internetaholic indépendant. Fier spécialiste du Web. Passionné de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.