Une débâcle pour commencer. Les Français ont divisé les Slovaques en morceaux – Représentation – Football – Sport

L’équipe nationale de football slovaque n’a pas réussi à participer au tournoi final des joueurs européens des moins de 19 ans. Lors de la rencontre de samedi du groupe A, ils ont subi une débâcle 0:5 contre leurs homologues français à Trnava.




18.06.2022 19:34, mise à jour : 19.06.2022 22:24



Photo:

Adam Griger s’échappe de Warren Bond.




Warren Bondo et Alan Virginius ont marqué deux buts chacun pour les triples champions d’Europe, qui ont suivi le premier but de Loum Tchaouna.

L’équipe d’Albert Rusnák affrontera à nouveau l’Italie le mardi 21 juin à 17h30 à Trnava. Le vendredi 24 juin, à la même heure et au même endroit, ils affronteront les 19 roumains. Les deux premières équipes des deux groupes accèdent aux demi-finales.

Slovaquie – France 0:5 (0:2)
Buts: 34. et 59. Bonny, 57. et 62. Virginius, 16. Tchaouna. ŽK : Jambor – Touré. Arbitre : Krogh (Dan.), 5238 spectateurs.
RS : Baláž – Kopásek, Luka, Kóša (66. Ujlaky), Šikula – Hollý (46. Oravec), Gajdoš, Halabrín (70. Sauer) – Griger (78. Sliacky), Jambor, Mišovič (46. Gaži)
France: Lo-Tutala – Pereira, Camara, Touré, Hadjam – Bondo (49. Da Silva), Adeline (66. Cissé), Diouf – Virginius (66. Ba), Bonny (75. Arconte), Tchaouna (75. Ben Seghir)

Italie – Roumanie 2:1 (0:0)
Buts: 47. Baldanzi, 68. Volpato – 53. Andronache

Groupe B
Serbie – Israël 2:2 (1:1)
Buts: 8. Lazetič, 90.+3 Lekovič – 17. Gloukh, 74. Ibrahim

Angleterre – Autriche 2:0 (1:0)
Buts: 43. Chukwuemeka, 65. Devine

Les Slovaques ont commencé activement et avec un pressing haut au départ, ils n’ont pas permis aux Français de développer leurs manœuvres offensives. Peu à peu, cependant, le favori a commencé à s’affirmer et à tenir plus souvent le ballon sur ses bottes.

À la 16e minute, les Français ont ouvert le score lorsque Pereira a servi le ballon comme sur un plateau à Tchaoun et il l’a tiré dans le but vide à bout portant – 0:1. Au bout d’une demi-heure, Virginius s’est dégagé à l’entrée de la surface de réparation et sa frappe a manqué de peu le poteau gauche du but slovaque.

Azerbaïdjan SR Football ME qualification E Lire la suite La bombe de transfert explosera-t-elle ? Le Slave a un gros poisson sur l’hameçon

Un instant plus tard, Baláž a traité sa tentative de piqûre. Cette partie du jeu a clairement appartenu aux jeunes « Les Bleus » et ils ont traduit leur supériorité en inscrivant le deuxième but.

À la 34e minute, Virginius s’est réincarné dans le rôle d’assistant, avec un centre qu’il a trouvé Bonny, qui a marqué dans un but abandonné – 0:2. À la 36e minute, Gajdoš s’est frayé un chemin vers une occasion devant le gardien français, mais à la fin, il n’est pas allé au bout.

A la 50e minute, le remplaçant Gaži a réalisé un joli solo, mais à la fin duquel le tir était imprécis. De l’autre côté, Baláž a sauvé son équipe du troisième but lorsqu’il a excellé sur le tir de Pereira et a dirigé le ballon dans le coin.

Mais ensuite, les Français ont montré leur art en pleine gloire en marquant trois fois entre la 57e et la 62e minute après l’échec de la défense adverse.

La joie des footballeurs slovaques après une victoire 1-0 sur l'Azerbaïdjan. Lire la suite Un entraîneur étranger ? En particulier, qu’il ne soit pas un âne complet, comme j’en ai fait l’expérience

Les Slovaques étaient mûrs pour la « serviette », leur psychisme a subi un coup dur. Cependant, ils ont terminé la dernière demi-heure sans encaisser un autre but, même s’ils n’ont rien trouvé devant eux.

Albert Rusnák, entraîneur SR : « Les Français ont confirmé leur qualité, ils nous ont dépassés en tout. Je n’ai pas dit pour rien qu’ils faisaient partie des favoris du tournoi. Les 15-20 premières minutes ont été correctes de notre côté, nous avons eu des occasions, mais nous avons eu un but dès la première occasion sérieuse puis la seconde.

Nous voulions au moins faire quelque chose avec le jeu et essayer d’énerver les Français, mais en seconde période, trois buts sont venus en cinq minutes. Malheureusement, nous n’avons pas montré de qualité sur le ballon. Si nous voulons penser au succès, nous devons montrer que nous pouvons jouer au football. Se battre ne suffit pas. Nous n’avons pas montré grand-chose en avant ou en arrière aujourd’hui. »

Timotej Jambor, capitaine et attaquant de SR : « Ce n’est pas facile à évaluer, on s’imaginait certainement entrer dans le tournoi différemment. Cependant, il faut avouer que les Français ont été meilleurs en tout aujourd’hui et ont mérité de gagner. On a bien joué pendant 15 minutes et ce n’est pas assez, puis les Français sont passés à un niveau supérieur et étaient les maîtres du terrain de jeu.

Ils étaient plus forts, plus rapides en combinaison, et le gardien nous a arrêtés encore plus de fois. Nous devons oublier ce match et nous concentrer sur le prochain avec l’Italie. Il reste encore six points dans le match et notre objectif d’aller au moins en Coupe du monde est toujours valable. »

Sebastián Kóša, stoppeur SR : « Nous connaissions les forces des Français. Nous ne les avons pas gardés et avons encaissé beaucoup de buts sur des contre-attaques. Ils nous ont punis à chaque occasion qu’ils avaient.

Le premier but a tout commencé, après le changement de côté, ils ont déjà montré une grande qualité, qu’il faut laisser. Ils ont aimé le match et ont marqué cinq buts. Nous n’allons pas le changer, nous devons maintenant préparer les Italiens et donner une meilleure performance. »

Ancien footballeur slovaque et ambassadeur de la CE à...

Trophée du vainqueur du Championnat d'Europe des moins de 19 ans.

Napoleon Favre

"Lecteur. Voyageur évangéliste. Internetaholic indépendant. Fier spécialiste du Web. Passionné de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.