Une nouvelle variante du coronavirus a été découverte en France. Il a plus de mutations que l’omicron

Il a été trouvé sur des passagers en provenance du Cameroun.

Des chercheurs en France ont découvert une nouvelle variante du coronavirus, qu’ils ont provisoirement désignée « IHU ». Il se caractérise par un nombre de mutations plus élevé que la variante omicron, a rapporté mardi 4 janvier le portail Web Business Insider.

Environ 12 cas de cette nouvelle variante de coronavirus ont été détectés près de la ville de Marseille, dans le sud de la France. Il a été trouvé sur des passagers arrivés en France en provenance du Cameroun, en Afrique.

Il a 46 mutations sur la protéine de pointe

Le variant, désigné B.1.640.2, a été découvert pour la première fois par des chercheurs de l’IHU Méditerranée. Sur la soi-disant protéine de pointe, avec laquelle elle se lie aux cellules humaines, a jusqu’à 46 mutations.

Cependant, on ne sait pas encore si la variante nouvellement découverte est plus contagieuse que les formes de coronavirus précédemment connues ou si elle provoque une maladie plus grave.

Les cas de la variante IHU, qui présentent une combinaison atypique de mutations, n’ont encore été signalés par aucun autre pays que la France et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne l’a pas encore inclus parmi les variantes surveillées.

Selon une étude publiée sur le portail médical, les variantes medRxiv de l’IHU contiennent la mutation E484K, la rendant plus résistante aux vaccins. Il possède également la mutation N501Y – découverte pour la première fois sur la variante alpha – qui, selon les experts, pourrait accélérer la transmission du virus.

Les variantes mutées se propagent plus rapidement

Selon les scientifiques, ces observations sont à nouveau « Montrent l’imprévisibilité de l’émergence de nouvelles variantes du coronavirus SARS-CoV-2 et leur introduction depuis l’étranger. En outre, elles illustrent la difficulté de contrôler une telle introduction et sa diffusion ultérieure. »

Cependant, l’épidémiologiste de renom Eric Feigl-Ding a déclaré sur Twitter que de nouvelles variantes du coronavirus émergeaient constamment, ce qui ne signifiait pas nécessairement qu’elles seraient plus dangereuses. Il a ajouté que ce qui rend la variante plus dangereuse est « Sa capacité à se propager en raison du nombre de mutations qu’il contient. »

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.