PHOTO : Marian Kotleba quitte l’auberge parlementaire.

Marian Kotleba n’est plus députée, elle n’a donc même pas droit à une Chambre des députés.

Partager

sauvegarder
Enregistré

Partager
Partager l’article

Le député du parti For People a publié des photos du téléchargement de Marian Kotleb sur son profil Facebook. Le néonazi condamné et le président du ĽSNS quittent le dortoir parlementaire après l’expiration du mandat d’un membre du Conseil national de la République slovaque. Les photos montrent une camionnette bleue avec le logo d’un parti extrémiste. Kotleba avait déjà des poids chargés et une salle de gym à domicile.

Le président du parti extrémiste a tenté mardi d’entrer au Parlement, alors même qu’il savait que son mandat avait automatiquement expiré car il avait été condamné.

Marian Kotleba affirme que la Cour suprême « n’a pas compétence pour interpréter la constitution », car selon lui, la Cour constitutionnelle de la République slovaque ou la commission électorale de l’Etat peuvent décider de la perte du mandat. « Je n’ai jamais pris de décision. » il a déclaré que la perte du mandat ne devait pas être décidée par le candidat du « gouvernement fasciste ».

Bien que la Cour suprême ait reconnu Marian Kotleba coupable le 5 avril, le chef du ĽSNS continue de refuser d’accepter la perte de son mandat parlementaire. La Constitution de la République slovaque stipule que le mandat d’un député expire le jour où le jugement par lequel le député a été reconnu coupable d’une infraction pénale intentionnelle est entré en vigueur, mais Kotleba a interprété la Constitution à sa manière.

Signaler un bug. Si vous trouvez un défaut dans l’article ou avez des commentaires, faites-le nous savoir.

Aperçu de l’image: TASR, Jan Bencik

Irène Belrose

« Fanatique de musique. Penseur maléfique. Accro au café. Spécialiste du voyage. Créateur. Praticien de l’Internet.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.