L’arrivée française de la saison de Coupe du monde sera passionnante jusqu’à dimanche : sera-ce clair avant le week-end ?

Ça va dur. Cinq jours, quatre courses, 400 points et une lutte pour le deuxième gros globe pour la Slovaque Petra Vlhová (26 ans) ou le quatrième pour l’Américaine Mikaela Shiffrinová (26 ans) promettent un drame passionnant en finale des Championnats du monde de ski alpin à Courchevel. et Méribeli, France.

Certainement plus grand que les hommes, où Marco Odermatt est proche du premier triomphe au classement général. Le Suisse, déjà roi du slalom géant, a une avance de 329 points sur le Norvégien Aamodt Kild et il y a peu de chances qu’il rate le triomphe.

Toute l’attention dans les Alpes françaises sera tournée vers les femmes et le duel de Vlhová avec Shiffrin, qui mène par 56 points. Rappelons que l’an dernier, lorsque la Slovaque a remporté son premier gros globe, elle est entrée dans les compétitions finales avec une avance de 96 points. « Beaucoup dépendra aussi de l’évolution des disciplines de vitesse les mercredis et jeudis. Mais elles ne seront pas encore déterminantes. » L’ancienne skieuse tchèque et aujourd’hui experte en télévision Eva Kurfürstová (44 ans), qui a immédiatement ajouté pour le portail sportnet.sme.sk :

« Si Shiffrin montait deux fois sur scène, ce serait fatal pour Petra. Mais je ne pense pas qu’elle puisse le faire. En plus, si le super-G est assez technique, Vlhová peut aussi réaliser un excellent résultat. »

Général plein d’espoir

Le meilleur temps de Mikaela Shiffrinová et la neuvième place de Petra Vlhová ont amené l’entraînement de mardi à la finale de la Coupe du monde. Les deux aspirants ont été surpris par les spécialistes de la vitesse sur le gros globe.

C’est une bonne nouvelle, surtout pour la Slovaquie qui n’a pas donné grand-chose pour cette saison sur les longs skis. Petra, avec une perte de 1,44 s, s’est nettement améliorée par rapport à lundi, même lorsqu’elle était plus rapide que la Suissesse Gutová-Behramiová, mais aussi que la leader de cette discipline, l’Italienne Goggio.


Environ six globes

Avant la finale, six détenteurs de globe de cristal sont encore dans l’incertitude. En plus des deux gros globes, il se battra pour deux autres hommes – en descente et en slalom et pour deux femmes – en slalom géant et en descente.

Les petits globes comptent déjà certains Slovaques Vlhová pour le slalom, les Italiens Brignone et Nór Kilde pour le super-G et les Suisses Odermatt pour le grand slalom. Rappelons qu’en finale, le vainqueur prend les traditionnels 100 points, mais les points ne remontent qu’à la 15e place, pour laquelle il y a seize points.

Programme final SP

mercredi 16 mars

Sortie

10.00 – hommes

11h30 – femmes

jeudi 17 mars

Super-G

10.00 – femmes

11h30 – hommes

vendredi 18 mars

Compétition par équipe

12h00

samedi 19 mars

FIGUE. slalom hommes

9h30 – 1er tour

12.00 – 2e tour

Slalom féminin

10h30 – 1er tour

13h30 – 2e tour

dimanche 20 mars

FIGUE. slalom femmes

9h30 – 1er tour

12.00 – 2e tour

Slalom hommes

10h30 – 1er tour

13h30 – 2e tour

État SP après 33 des 37 courses

Femmes: 1. Shiffrin (États-Unis) 1 245 b., 2. VLHOVÁ 1 189, 3. Brignone 931, 4. Goggio (les deux Contes) 851, 5. Hector (Suède) 742, 6. Gisin (Suisse) 724

Hommes: 1. Odermatt (Suisse) 1 379 points, 2. Aamodt Kilde 1 050, 3. Kristoffersen (les deux Norvège) 874, 4. Mayer (AUT) 836, 5. Feuz (CHE) 734, 6. Kriechmayr (AUT) 640

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.