Les déclarations dures de Macron à propos de Morawiec ne sont pas restées sans réponse : le geste fort de la Pologne

La Pologne a convoqué un émissaire français après que le président français Emmanuel Macron a qualifié le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecke d' »antisémite d’extrême droite » interdisant la communauté LGBTI.

Un porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères, Lukasz Jasina, l’a déclaré vendredi sur un réseau social sur Twitter. TASR a repris le rapport de l’AFP.

« A la suite des déclarations du président français dans une interview accordée au Parisien (jeudi), le ministre (polonais) des Affaires étrangères, Zbigniew Rau, a décidé de convoquer l’ambassadeur de France », a déclaré Jasina.

Morawiecki a critiqué Macron lundi pour ses entretiens répétés avec le dirigeant russe Vladimir Poutine. « Combien de fois avez-vous négocié avec Poutine et qu’avez-vous obtenu ? » a demandé le Premier ministre polonais lors d’une conférence de presse. « Les criminels ne doivent pas être négociés, ils doivent être combattus… Négocieriez-vous aussi avec Hitler, Staline ou Half After ? » a encore demandé le Premier ministre polonais.


Macron a qualifié mercredi la déclaration de Morawiecke de « non fondée et scandaleuse ». Le président français a déclaré que le Premier ministre polonais était un politicien « d’extrême droite » et « soutient » son adversaire nationaliste, Marine Le Pen, à l’élection présidentielle française.

Le président français a souligné qu’il assumait l’entière responsabilité de parler avec Poutine au nom de la France pour empêcher une guerre en Europe.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.