L’Iran a pris une mesure très étrange, ce sont les installations nucléaires : attend-il que personne ne s’en aperçoive ?

Téhéran a récupéré et scellé les caméras de l’Agence internationale de l’énergie atomique pour surveiller le programme nucléaire iranien. Cela a été rapporté mardi par l’agence de presse iranienne Fars, citant l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (AEOI). L’agence DPA en informe.

L’Iran a fermé 27 caméras dans plusieurs installations nucléaires début juin. C’était une réaction à la résolution du Conseil des gouverneurs de l’AIEA reprochant à Téhéran de ne pas coopérer suffisamment avec cette organisation. Selon l’Iran, il s’agissait d’une décision « politique » et « non constructive ».

Le chef de l’AEOI, Mohammad Eslami, a souligné lundi que les caméras de l’AIEA, que Téhéran a éteintes il y a quelques semaines, ne seront rallumées que lorsqu’un nouvel accord nucléaire sera conclu.

L’AIEA a averti à plusieurs reprises que l’Iran n’est qu’à quelques semaines d’avoir suffisamment d’uranium enrichi pour potentiellement fabriquer une bombe atomique. Téhéran, en revanche, a souligné qu’il prévoyait d’utiliser la technologie nucléaire uniquement à des fins pacifiques.


Des diplomates britanniques, chinois, français, allemands et russes ont entamé fin novembre des pourparlers avec Téhéran sur le renouvellement de l’accord nucléaire de 2015. Cependant, les négociations ont été suspendues en mars.

Léopold Moulin

"Analyste de longue date. Passionné de cuisine subtilement charmant. Introverti. Accro aux médias sociaux. Lecteur. Pionnier général de la télévision. Étudiant. Future idole des adolescents."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.