Indignation des caricatures de l’atelier de l’ambassade de Russie

Le ministère français des Affaires étrangères a convoqué vendredi l’ambassadeur de Russie pour interpréter sa protestation en lien avec les caricatures parues jeudi sur le compte de l’ambassade de Russie sur Twitter.

La télévision d’information BFM, suivie par TASR, a déclaré qu’il s’agissait de deux caricatures « d’un goût douteux et d’une qualité assez médiocre ».

Dessins inacceptables

La diplomatie française a qualifié les deux dessins « d’inacceptables » à un moment où Paris tentait de maintenir un dialogue avec la Russie.

Comme l’a noté RTL, les dessins ont entre-temps été supprimés de Twitter.

Le premier dessin dépeint l’Europe comme un patient malade allongé dans son lit recevant des injections de « russophobie », de « néo-nazisme », de « sanctions », de l’OTAN et de « culture » ​​de la part de deux médecins en blouse blanche et chapeaux avec des insignes américains et européens et « Docteur ». EuroReich « labels » et « Doctor Realm Lies ». « 

Le deuxième dessin représente une série de personnes agenouillées identifiées comme des Européens léchant le cul nu de l’Oncle Sam.

Au mauvais moment

Les dessins ont provoqué une grande indignation immédiatement après leur publication et sont apparus à un moment où le président français Emmanuel Macron téléphonait régulièrement au dirigeant russe Vladimir Poutine dans le but de trouver une solution pour mettre fin à la guerre en Ukraine.

« Nous ne pensions pas que l’ambassade de Russie pourrait baisser plus bas … mais oui, c’est possible », a répondu l’un des utilisateurs de Twitter aux caricatures.

Ne le manquez pas

Lors d’un appel téléphonique avec Macron, Poutine a accusé Kiev de crimes de guerre

Irène Belrose

« Fanatique de musique. Penseur maléfique. Accro au café. Spécialiste du voyage. Créateur. Praticien de l’Internet.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.