La ville française de Grenoble a permis aux femmes de

La ville française de Grenoble a autorisé les femmes à porter des burkines dans les piscines publiques. Ces maillots de bain intégraux, utilisés par certaines femmes musulmanes pour se couvrir le corps et les cheveux pendant le bain, sont devenus un sujet de discussion controversé pendant la période des fêtes en France ces dernières années.

Les Burkinabés sont interdits dans la plupart des piscines et piscines publiques, mais pour des raisons d’hygiène et non de religion. Ces installations ont des règles strictes pour tous les visiteurs – y compris les hommes qui doivent porter un maillot de bain près du corps.

Les règles révisées d’utilisation des piscines et piscines grenobloises prévoient que la longueur du maillot de bain ne sera plus limitée. Les nouvelles règles permettront également aux femmes de nager « à l’étage sans » et tous les visiteurs pourront porter un maillot de bain pour se protéger du soleil.

En réponse au vote du conseil municipal, le haut représentant d’Auvergne-Rhône-Alpes, le républicain Laurent Wauquiez, a accusé le maire de « mettre fin à sa rupture avec la laïcité et les valeurs de notre république ».

Le préfet de police a annoncé dimanche soir qu’il se tournerait, à la demande du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, vers le tribunal administratif de Grenoble pour faire bloquer la mesure concernant les burkines, si elle était adoptée. (Gardientasr)

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.