L’UE prépare un embargo sur les importations de pétrole en provenance de Russie et de Russie

L’UE prépare un embargo sur les importations de pétrole en provenance de Russie, et la France tente de persuader les pays hésitants de le soutenir, a déclaré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire. Selon lui, arrêter l’approvisionnement en pétrole russe est une nécessité si l’Europe prend au sérieux son soutien à l’Ukraine et veut réduire les revenus avec lesquels la Russie finance la guerre.

« Quand on voit ce qui se passe dans le Donbass, il faut plus que jamais arrêter d’importer du pétrole de Russie. On y travaille, le président (Emmanuel Macron) le dit ouvertement depuis des semaines », a déclaré Le Maire à Europe 1.

« Si nous voulons protéger les Ukrainiens, nous devons cesser de financer la guerre de Vladimir Poutine avec des devises étrangères provenant de la vente de pétrole russe », a-t-il ajouté. Il a reconnu que certains partenaires européens étaient encore hésitants.

Le contexte:

  • Début avril, l’UE a approuvé une interdiction des importations de charbon russe, qui doit entrer en vigueur en août. Les exportations vers les pays de l’UE représentent quatre milliards d’euros par an pour la Russie.
  • Le régime de Poutine serait beaucoup plus affecté par l’arrêt des importations de pétrole et de gaz.
  • L’embargo est prôné principalement par les pays baltes, la Pologne, la France et l’Irlande. L’Allemagne, l’Autriche ou la Hongrie sont contre. (Jeu, Reuters)

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.