La France aux prises avec une vague de chaleur: les villes limitent la circulation, les gens craignent les incendies

Les autorités françaises ont émis vendredi un nouvel avertissement de chaleur pour la majeure partie du pays, où de nombreuses régions ont enregistré des températures autour de 40 degrés Celsius vendredi.

Selon le service météorologique Météo France, les températures augmenteront encore samedi, a rapporté DPA. La canicule se déplace du sud-ouest à travers la région Pays de la Loire et la vallée centrale du Rhône, se propageant vers le bassin parisien et le nord-est. Le service Météo-France a rapporté dans son dernier bulletin de vendredi à 16h00 CEST que 14 départements ont le niveau d’alerte (rouge) le plus élevé et dans les 56 autres, le deuxième niveau (orange) s’applique.

L’Office national des forêts (ONF) a prévenu vendredi que des températures élevées conjuguées à un manque d’humidité susciter des inquiétudes quant à la survenue d’incendies de forêt. Il a donc interdit les événements extérieurs prévus pour le public, la conduite de voitures sur les routes forestières et a également ordonné d’arrêter les travaux dans les forêts. A ce propos, le journal Le Monde a rappelé que le mois de juin est traditionnellement la partie de l’année où la fréquentation en forêt – par exemple en région Ile-de-France – est la plus élevée.

DPA a ajouté qu’en relation avec la chaleur des villes comme Paris, Lyon et Strasbourg ont imposé des restrictions à la circulation automobile, afin de réduire la concentration d’ozone dans l’air et ils ont également ordonné de réduire la vitesse de conduite maximale. La mairie de Paris a également autorisé les parcs de la ville à rester ouverts la nuit pour que les gens puissent se rafraîchir et se rafraîchir. Les parcs parisiens ferment généralement la nuit. Le journal Le Parisien a écrit dans son édition de vendredi que de nombreuses personnes préfèrent travailler dans un bureau climatisé plutôt que de travailler à domicile dans la chaleur.

Les météorologues affirment que c’est la première vague de chaleur enregistrée en France depuis 1947. Selon les experts, la récurrence des vagues de chaleur, notamment en Europe, est une conséquence directe du réchauffement climatique, tandis que les émissions de gaz à effet de serre augmentent l’intensité, la durée et la fréquence de ces phénomènes.

Olivie Bourdillon

"Introverti. Érudit des médias sociaux. Nerd du bacon. Gourou de Twitter. Défenseur de l'alimentation totale. Passionné de culture pop professionnelle. Amateur d'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.