La police de Paris a infligé des amendes et arrêté 14 personnes. Ils voulaient apporter des couteaux, des haches et des combustibles en signe de protestation (vidéo)

  • mise à jour le 12 février 18:22

La police française a arrêté des centaines de véhicules tentant de rejoindre Paris dans le cadre d’une manifestation interdite contre les mesures pandémiques et la hausse des prix dans le pays.

Des manifestations inspirées des camions canadiens

Néanmoins, certaines voitures ont réussi à se rendre à l’Arc de Triomphe dans le centre-ville. La police aux abords des Champs-Élysées a utilisé des gaz lacrymogènes sur les manifestants.

Plus sur le sujet : Coronavirus

La police parisienne a déclaré samedi avoir infligé plus de 300 amendes aux chauffeurs et arrêté 14 personnes. Deux d’entre eux avaient des couteaux, des haches et des bonbonnes de gaz avec eux, et cinq avaient des frondes. Le portail d’information de la BBC en informe.

Les convois protestataires français organisés sur Internet n’ont pas de chef clair ni de direction politique et idéologique, mais ils s’inspirent des manifestations de camions au Canada.

Blocus de la ville

Certains groupes français menacent de poursuivre les convois vers Bruxelles. Les autorités françaises ont déployé plus de 7 000 policiers pour empêcher les manifestants d’un convoi de protestation de bloquer la capitale dans les prochains jours.

Des manifestations similaires ont lieu ailleurs dans le monde. L’Autriche et la Belgique ont interdit de tels convois dans leurs capitales. Des manifestants sont descendus dans la rue en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.