Les influenceurs russes font rage : ils ne veulent pas leur vendre des sacs à main Chanel n’importe où, ils les ont coupés par vengeance

Les modèles russes sont nerveux aux extrémités. Quoi alors ils n’étaient pas autorisés à acheter des pièces de créateurs de la célèbre marque Chanel en raison des sanctions, qui ont été imposées à la Russie, ont décidé de prendre les choses en main. Sur Instagram, ils publient des vidéos qui sont une forme de protestation contre la marque, et les sacs à main coûteux sont une joie à couper avec des ciseaux, écrit le portail Ladbible.

Ils détruisent « chanelky » sans cligner des yeux

« Une opération militaire spéciale », comme Vladimir Poutine a appelé son invasion, est entrée dans sa sixième semaine. Au milieu d’une invasion de l’Ukraine par les troupes russes, des sanctions massives sont imposées au pays du monde entier. et des marques et des magasins de renommée mondiale ont fermé des succursales en Russie. Le géant français de l’habillement à la mode de luxe, Chanel, ne fait pas exception.

Mais ce n’est pas tout. La société a également annoncé qu’elle refuserait de vendre ses produits aux clients russes partout dans le monde. L’influenceuse Liza Litvin a également décrit une expérience désagréable sur Instagram. Elle est allée faire du shopping à Dubaï, où elle voulait acheter un nouveau sac à main. Cependant, la vendeuse a refusé de la servir.

« J’ai rendu visite à Chanel aux Emirats. Ils ne m’ont pas vendu de sac à main parce que je suis russe. Ils m’ont demandé ma carte d’identité et mon numéro de téléphone. Ils ne vendent les marchandises aux Russes que s’ils signent une déclaration indiquant qu’ils ne le feront pas. ne portez rien en Russie », a-t-elle écrit sur Instagram.

La mannequin Victoria Bonya, qui a publié une vidéo pour laquelle elle a écrit : « Si Chanel ne respecte pas ses clients, pourquoi devons-nous respecter Chanel ? » Dans la vidéo, elle a ensuite pris les ciseaux dans ses mains et découpé le sac à main de la marque en vains morceaux.

La suivante était Marina Ermoshkina, une présentatrice de télévision et actrice russe qui a fait de même avec son sac à main. Keja Guseva, une DJ, qui, comme ses prédécesseurs, a dévalué son sac à main de créateur, a également continué dans ses pas :

« J’ai toujours rêvé qu’un sac à main Chanel apparaisse dans mon placard, et c’est arrivé l’année dernière. Quand j’ai appris la position de la marque vis-à-vis des Russes, j’ai décidé de retirer leur sac à main de mon quotidien, soutenant ainsi l’appel de Marina Ermoshkina. Chanel n’est qu’un accessoire. Un accessoire qui, pour une raison quelconque, a décidé qu’il avait le droit d’humilier les gens. Ils discriminent les gens sur la base de la nationalité, et je ne tolèrerai pas cela », a-t-elle déclaré dans la vidéo.

Dans une déclaration encore plus ancienne, Chanel a déclaré avoir mis en place un processus demandant aux clients dont l’adresse de domicile était inconnue de confirmer qu’ils ne transporteraient pas les articles qu’ils ont achetés en Russie. « Nous travaillons actuellement à améliorer cette approche et nous nous excusons pour tout malentendu. Accueillir tous nos clients, d’où qu’ils viennent, est une priorité pour Chanel », a déclaré la marque dans un récent communiqué.

Séverin Garnier

"Géek des réseaux sociaux. Accro à la bouffe. Organisateur d'une humilité exaspérante. Expert en télévision primé. Pionnier de la culture pop. Passionné de voyages."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.